Paranormal & Supranaturel

Séances spirites

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séances spirites

Message par Passiflore le Lun 3 Avr - 14:11

Tout s’est déroulé en Guyane française, terre de la magie par excellence...
J'avais 16 ans et aujourd’hui, huit ans plus tard je me rappelle de tout comme s’il s’agissait d’hier car ce que j’ai vécu m’a semblé incontrôlable et à fini par me terroriser.
Nous étions trois copains passionnés par tout ce qu’on ne voyait pas et, par tous les moyens nous tentions de créer un lien avec ce qui nous semblait le plus logique à l’époque, nos ancêtres décédés, du moins pour ceux qui avaient perdu des membres de leur famille.
Pour ma part, pas de défunt particulier connu, alors à l’aide de quelques lettres découpées, disposées en cercle et un verre, nous avons commencé à appeler les grands-parents de l’un et de l’autre et nous répétions cette activité tous les soirs.
Ce qui s’apparentait à un jeu au départ est rapidement devenu une passion car nombreuses étaient les entités à se présenter, à décrire en mots mal orthographiés, quelques histoires ou faits de leur vie respective jusqu’au moment où un seul esprit occupait nos soirées, puis nos journées.
Nous pratiquions davantage cette forme de spiritisme et étions convaincus que nous pourrions en connaître davantage sur l’autre monde, alors nous nous retrouvions très souvent afin d’appeler les entités connues.
Au départ, les séances se passaient plutôt bien malgré des fatigues intenses ressenties, résultat d’une longue concentration.
Les choses ont commencé à se dégrader lorsque nous ressentions respectivement des malaises comme par exemple des picotements, de violents maux de tête (concentration certainement), des sensations de chaleur intenses au niveau de nos têtes mais surtout cette impression que quelque chose vous envahit et vous laisse cette sensation forte de malaise qui vous fait paniquer.
Ces « impressions » devenaient de plus en plus fréquentes et nous pensons avoir vécu et non rêvé des choses étranges telles des bruits par exemple. Ce n’est pas grand-chose mais c’était impressionnant à l’époque.
Notre petit groupe à dû se séparer environ deux mois après nos premières séances. Je suis donc restée seule partagée entre l’envie et la peur de persévérer. J’ai continué à essayer de communiquer avec un pendule mais sans appui, j’ai rapidement stoppé car je ne me sentais pas le courage d’affronter ce monde que je ne connaissais pas.
Pourtant persuadée que tout était fini, je me suis rendue compte qu’une porte avait été grande ouverte et s’y glissait je ne sais qui.
J’en ai beaucoup souffert car mes journées ressemblaient à des combats. Je me sentais perpétuellement agressée, enfin, je pense que ceux qui ont vécu cela comprendront.
Envahie, épuisée, terrorisée par des bruits insolites, des odeurs insupportables et diverses manifestations, j’ai cru que jamais ceux qui étaient là ne repartiraient.
Quelques mois plus tard, après bien des batailles, j’ai réussi à m’éloigner de tout cela. C’est long à expliquer… Je pense que la porte est fermée.
A clé, peut-être pas car il m’arrive parfois de ressentir encore de drôles de choses ou bien d’être projetée dans un rêve ou plutôt un cauchemar qui ressemble tellement à la réalité de l’année 1998…
Mais c’est surtout cette sensation si désagréable, de partager de force son corps et sa tête, qui revient le plus et en principe je me réveille.
Détailler tout cela serait bien trop long.
A l’heure actuelle, j’ose, malgré tout ce qui s’est déroulé et en avoir souffert, poser un point d’interrogation à ces faits.
Mes questions sont les suivantes :
Est-il possible de créer toutes ces manifestations ?
Le cerveau de l’homme est si complexe et encore mal connu, n’est-il pas capable de produire lui-même toutes ces choses qui restent pour nous des mystères ?
Une des personnes de notre groupe a fini par tout nier, la seconde y croyait encore à notre dernière rencontre.
Que penser puisque de toute façon nous n’arrivons pas à prouver ce que nous vivons dans ces cas.
Je pense avoir une preuve à l’appui mais bien des personnes ont ri de ma photo.

Enfin voilà… ! Ce fut une drôle d’expérience qui m’a menée à constater qu’il faut se lancer avec prudence dans ce genre d’activité, il est facile d’y entrer, difficile de s’en défaire surtout lorsqu’on ne connaît pas de personnes susceptibles de vous aider. Le combat est dur. On ne maîtrise pas toujours ces choses là.

Anne-Laure



Publié par Fée le 4 septembre 2006
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 343
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum