Paranormal & Supranaturel

Un S sur la joue

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un S sur la joue

Message par Passiflore le Lun 3 Avr - 14:23

Bonjour,
Tout d’abord je tiens à vous féliciter, ce blog est vraiment intéressant Je voudrais juste raconter deux anecdotes qui me sont arrivées et qui sont loin d’être aussi passionnantes que les récits antérieurs. Mais cela me tient à cœur.
Lorsque j’avais 13 ans, une amie m’a convaincue de faire du spiritisme. Très attirée par tout ce qui touche au paranormal, j’ai accepté. Nous essayâmes plusieurs fois en vain. Puis elle m’emmena chez une autre amie à elle, celle qui lui avait fait découvrir le spiritisme. Nous nous assîmes toutes trois autour de la table, posâmes un doigt sur le verre et enfin ! Le verre bougeait rapidement…
Au tout début j’étais prise d’un doute… Personne ne pousse le verre ? Mais ensuite, en l’espace de quelques secondes, ma main devint glaciale et bleue, j’avais peine à suivre le verre. La séance fut courte, c’était pour ces filles l’occasion de me montrer que ça marchait, rien de plus. A la phrase « nous te laissons en paix », je sentis une décharge électrique parcourir ma main.
Donc, c’est ainsi que commença mon histoire avec le spiritisme. Je pratiquais pendant des années, avec des amis ou principalement avec ma meilleure amie. Nous étions des accros, nous en faisions parfois 7 h par jour !! Nous tombions constamment sur deux esprits, un qui disait se nommer « Satan » chose que nous croyions fort peu probable et un autre, « Damien ». Tout se passait normalement.
Je me souviens juste d’une chose… ils disaient que j’avais « des pouvoirs », ce qui me faisait doucement rire.  Mais il nous manquait quelque chose… et oui nous avions 16 ans environ à l’époque, nous étions jeunes et surtout stupides et ignorantes, et nous réclamions… une manifestation. Ce à quoi ils nous répondaient systématiquement « il faut être  cinq pour une manifestation »…
Un jour, à la sortie du lycée nous sommes allées, trois amis et moi-même chez ma meilleure amie ( et oui ce coup là nous étions cinq ). Nous nous installâmes autour d’une table et discutâmes d’absolument tout et de rien… Je tiens à préciser que nous ne faisions en aucun cas du spiritisme.
Mais l’une d’entre nous commença à aborder le sujet, pour obtenir l’avis des autres, y croire ou ne pas y croire. Je racontais qu’un certain « Satan » discutait avec nous lors de nos séances. Une autre fille, très croyante (pourtant) nous dit : « Franchement, je n’y crois pas, je ne crois pas en Satan, tant que je n’aurais rien vu de mes propres yeux, je n’y croirai pas ».
Environ cinq secondes après, la fille qui se tenait en face de moi me regarda avec des yeux ronds et intrigués : «  Euh…t’as quoi sur la joue ? » me demanda-t-elle. Je me tournai devant les autres et celle qui était croyante eut l’air carrément effrayé… Au bout de 30 secondes je m’énervai en leur demandant ce que j’avais à la fin ! Elles me répondirent : « Tu as un « S » sur la joue »… Mais bien sûr….
Je me levai, me regardai dans un miroir et effectivement, un « S » rouge était bel et bien dessiné sur toute ma joue gauche. Il est resté pendant une heure environ. Et j’avoue que même si j’étais la moins apeurée des cinq, je ne comprenais pas… et je ne comprends toujours pas la signification… Etait-ce vraiment une manifestation ? Et si oui, pourquoi  sur ma joue ?
Autre chose. Pensez-vous que la simple force de notre volonté peut nous faire accomplir des choses... bizarres ?
Il y a quelque temps, je me suis disputée avec une de mes supérieures. Je suis une personne extrêmement impulsive, mes émotions, et surtout mes colères, montent très vite et très haut (et redescendent à la même vitesse). Lorsque j’ai eu cette altercation avec cette femme, je l’ai regardée droit dans les yeux et j’ai souhaité qu’il lui arrive quelque chose de pas sympa  (mentalement, je tenais à mon poste ahaha ), j’avais l’impression que cette envie était tellement forte qu'elle sortait carément de moi.
Et quelques minutes plus tard, ma supérieure s’est écroulée, elle a eu un malaise. Je vous rassure, je ne suis pas une méchante, et j’ai tout de suite été près d’elle. Le soir nous nous adressâmes des excuses mutuelles. Mais je me demandais vraiment si son malaise avait un rapport avec ma demande mentale.
Le lendemain je me suis senti mal pendant environ une demi heure, j’étais « verte » comme me disaient mes collègues, et j’avais l’impression que moi aussi j’allais faire un malaise… puis je me suis sentie mieux.
Il m’arrive parfois de vouloir très fort quelque chose, et que cette chose se produise.
Serait-ce de l’autosuggestion ? Mais j’ai l’impression que cela s’amenuise avec le temps.
Enfin… Si vous avez des idées sur ces deux histoires, qui pourraient m’éclairer un peu plus, je vous en serais très reconnaissante merci.

Tatoo


Publié par Fée le 13 septembre 2006
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 343
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum