Paranormal & Supranaturel

Athénodore et le fantôme

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Athénodore et le fantôme

Message par Passiflore le Ven 28 Juil - 18:05


Le premier à avoir écrit au sujet des fantômes fut Pline le Jeune, avocat célèbre et admirable homme d'État, qui vécut de 62 à 113 après Jésus-Christ. Voici un passage d'une de ses lettres adressée à un certain Sura et extraite des Epistolae publiées par l'auteur lui-même et célèbres parce que c'était une des premières fois que l'on mentionnait l'existence d'une communauté chrétienne en Asie Mineure :
"Il y avait à Athènes une grande maison spacieuse qui avait la triste réputation d'être mal habitée. On racontait qu'on y entendait en pleine nuit un bruit métallique, qui, si l'on tendait l'oreille, ressemblait singulièrement à un cliquetis de chaînes.
"Perçu tout d'abord dans le  lointain, le bruit se rapprochait de plus en plus. Aussitôt après apparaissait le fantôme d'un vieillard misérable, décharné, barbu, aux cheveux de crin et qui agitait les chaînes de ses poignets et de ses chevilles.
"Les malheureux habitants de cette maison ne pouvaient, tant ils étaient en proie à l'angoisse, fermer l'oeil de la nuit. Ce manque de repos les rendait moroses, et comme ils s'abandonnaient à l'épouvante, ils finissaient par mettre leur propre vie en danger. Car si, dans la journée, le fantôme ne se montrait pas, le souvenir de ses apparitions nocturnes restait si fortement gravé dans leurs esprits qu'ils croyaient toujours l'avoir devant les yeux et n'arrivaient pas à se libérer de leur effroi.
"C'est pourquoi, considérant cette maison comme inhabitable, ils finirent par la quitter les uns après les autres, préférant l'abandonner au fantôme.
"Espérant néanmoins toujours trouver un locataire qui ne serait pas au courant de cette malédiction, le propriétaire fit savoir qu'il était disposé à louer ou même à vendre sa maison.
"C'est à ce moment-là que le philosophe Athénodore se rendit à Athènes où il apprit que la maison était libre. Le prix extraordinairement bas qu'on en demandait commença par le déconcerter, pourtant, même après avoir appris toute l'histoire, il ne se découragea pas, bien au contraire, mais fut d'autant plus décidé à la louer, ce qu'il fit bientôt.
"Il demanda, lorsque la nuit tomba, que l'on installe son lit sur le devant de la maison, se fit porter de la lumière et son écritoire, puis congédia tous ses domestiques. Ne voulant pas rester l'esprit inoccupé et être ainsi réceptif à de fausses frayeurs dues à de prétendus bruits ou apparitions, il se concentra sur ce qu'il écrivait.
"La première partie de la nuit se déroula sans incident. Puis il entendit subitement un bruit de chaînes. Il se garda bien de lever la tête et de cesser d'écrire, resta volontairement sourd, et continua de se concentrer sur son travail.
"Mais le bruit devint de plus en plus distinct, s'approcha jusque derrière la porte et finit par se faire entendre dans la pièce même. Athénodore regarda autour de lui et reconnut le fantôme qu'on lui avait décrit. Ce dernier était juste devant lui et lui faisait un petit signe de la main.
"Athénodore lui signifia d'un geste qu'il n'avait qu'à attendre et se replongea dans son travail. Mais tandis qu'il écrivait, le fantôme se mit à agiter ses chaînes au-dessus de sa tête, et quand Athénodore releva les yeux, il le vit de nouveau lui faire signe. Il prit alors sa lampe et le suivit.
"Comme si ces chaînes l'entravaient dans sa marche, le fantôme avançait très lentement, et une fois arrivé dans l'atrium, il disparut subitement. Se retrouvant seul, Athénodore marqua cet endroit de l'atrium avec un peu d'herbe et quelques feuilles.
"Le lendemain, il alla trouver les autorités de la ville et leur demanda de bien vouloir faire creuser à cet emplacement. On y trouva des ossements attachés par des chaînes...
"On les ramassa et on les enterra sur le compte des deniers publics. Ayant ainsi eu une sépulture correcte, le fantôme ne revint plus jamais dans la maison."
Pline certifie qu'il rapporte l'histoire exactement comme elle lui a été racontée, et ajoute : "Je tiens essentiellement à savoir ce que tu penses des fantômes. Peux-tu me dire si tu es d'avis qu'ils existent vraiment et qu'ils ont un aspect bien particulier ou si tu penses que tout cela n'est que le fruit d'une imagination délirante." Il avoue, quant à lui, être tenté d'y croire.
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 342
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Athénodore et le fantôme

Message par Butterfly le Dim 17 Sep - 15:39

Une intéressante histoire que je ne connaissais pas.
avatar
Butterfly

Messages : 31
Date d'inscription : 14/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Athénodore et le fantôme

Message par Passiflore le Lun 18 Sep - 12:27

On en parle brièvement sur d'autres sites. Par chance, j'ai pu trouver une version plus complète dans un de mes livres.
Dommage qu'on n'en sache pas plus sur ce fantôme, ou plus précisément l'homme qu'il est censé représenter, comment il a été tué, etc.
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 342
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Athénodore et le fantôme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum