Paranormal & Supranaturel

La cause des hantises

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La cause des hantises

Message par Passiflore le Sam 1 Avr - 14:41

Pour beaucoup de spirites, c'est un défunt qui vient dans les maisons hantées témoigner de sa survivance. Selon eux, l'homme serait composé de trois éléments : le corps qui, après la mort, se désagrège et fait retour au monde matériel, l'esprit qui est la source de la conscience, de l'intelligence, de la volonté, et qui est immortel, et le périsprit, ou corps spirituel, qui serait un organisme fluidique formé d'une sorte de matière quintessenciée intermédiaire entre la matière proprement dite et l'esprit. Il survivrait plus ou moins longuement à la mort corporelle et servirait d'enveloppe et d'instrument à l'esprit. C'est grâce à lui que le décédé pourrait se manifester physiquement. Le périsprit d'un mort, inquiet, outragé ou repentant, produirait tous les phénomènes que l'on observe dans les maisons hantées. Pour le calmer, il suffirait de l'interroger avec déférence, de lui demander ce qui l'agite et comment il convient de l'apaiser. Après s'être conformé à ses exigences, les phénomènes cesseraient d'eux-mêmes. Effectivement, en agissant ainsi, les phénomènes disparaissent généralement.
D'autres spirites, avec F. Myers (Proceedings of the S.P.R. vol. VI) et E. Bozzano, ne font pas intervenir directement le périsprit. Ils admettent que les hantises sont provoquées par une impulsion télépathique due à un défunt. Elle engendrerait, par l'intermédiaire d'un médium, soit des perceptions d'ordre hallucinatoire (Myers), soit des phénomènes objectifs (Bozzano).

Les occultistes et les théosophes formulent une hypothèse plus complexe. Selon eux, il existerait dans l'univers 7 zones ou plans qui s'interpénétreraient. Par ordre de densité décroissante nous aurions :
- le plan physique qui est notre monde habituel,
- le plan astral ou émotionnel qui est celui où nous irions chaque nuit pendant le sommeil et aussi après ce que nous appelons la "mort",
-  le plan mental qui est celui de la pensée,
- quatre autres plans parmi lesquels les plans bouddhique et nirvanique.

L'homme possèderait plusieurs corps ou véhicules correspondant à ces différents plans :
- le corps physique dense et visible doté d'un double éthérique qui absorberait la vitalité solaire;
- le corps astral ou émotionnel qui serait l'instrument des émotions, des désirs, des passions et qui élaborerait la sensation ressentie ensuite par le corps physique;
- le corps mental qui produirait la pensée exprimée par le cerveau;
- le corps causal, ou individualité, appelé aussi âme ou ego.

Alors que le corps physique est mortel et que les corps astral et mental seraient également périssables et ne dureraient qu'une incarnation, le corps causal serait immortel et persisterait à travers toutes les incarnations. Il transmettrait aux personnalités successives toutes les capacités et les qualités acquises dans les incarnations précédentes. Quant aux autres attributs de l'homme, ils ne seraient, à notre stade évolutif actuel, qu'à l'état de germes.
Bien entendu, si, avec la plupart des occultistes, on considère ces corps astral, mental et causal comme des médiateurs plastiques, l'hypothèse est difficilement défendable du point de vue scientifique. En revanche, elle devient plausible si on les assimile à des centres de forces.
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cause des hantises

Message par Passiflore le Sam 1 Avr - 15:07

Le plan astral, qui nous intéresse particulièrement ici, serait le lieu où évolueraient non seulement ceux que nous appelons les "morts, pas encore délivrés de leurs illusions terrestres, mais aussi toutes les "coques", tous les "vêtements" psychiques abandonnés par les esprits passant sur les plans supérieurs. Ces "résidus" d'âmes, si l'on peut s'exprimer ainsi, finiraient, à la longue, par se diluer et se refondre dans le "Tout" universel, mais ils lutteraient contre leur anéantissement final en provoquant, par un dernier effort, ces phénomènes incohérents que l'on observe dans les maisons hantées.
En outre, le plan astral posséderait des individualités autonomes appelées "élémentals" qui seraient soit des êtres cosmiques, soit des pensées plus ou moins malfaisantes d'origine humaine. Ce peuple bizarre, à demi conscient, malicieux ou maléfique selon la nature des entités, serait à l'origine des plaisanteries burlesques ou méchantes, si fréquentes dans les maisons hantées.
D'après quelques auteurs, il est inutile, comme le font les spirites, les occultistes et les théosophes, de faire intervenir l'au-delà pour expliquer les hantises.
Selon Frank Podmore, qui s'est efforcé de ramener à la télépathie tous les phénomènes paranormaux, les choses se passeraient ainsi : Un des occupants de la maison qui va devenir "hantée" éprouve une hallucination purement subjective, visuelle, auditive ou autre, provenant de son état mental anormal ou engendrée par une cause purement matérielle et fortuite mal interprétée. Dès que l'hallucination s'est produite une fois, elle tend à se répéter chez le même sujet, grâce à l'association des idées, et, en outre, peut se communiquer, par télépathie, de ce premier sujet à d'autres personnes habitant la maison, et ainsi de suite, par une sorte de contagion psychique.
Mais il est évident que cette hypothèse, qui a été d'ailleurs combattue par Frederic Myers dans le volume même des Proceedings (vol. VI) où F. Podmore l'a émise, n'est probablement qu'assez rarement valable, car elle est incapable de rendre compte des phénomènes naturels observés dans les hantises par de nombreux témoins.

L'hypothèse "psychométrique", d'après laquelle les hantises seraient suscitées par une véritable imprégnation psychique, paraît devoir s'appliquer à un bien plus grand nombre de cas. La matière brute, ainsi que nous l'avons déjà signalé, aurait la propriété d'enregistrer toutes sortes de vibrations, physiques, vitales, psychiques, qui seraient ensuite perçues et interprétées par le subconscient de sujets particulièrement sensibles. En l'occurrence, ils éprouveraient des "hallucinations véridiques" dans les lieux où des évènements dramatiques se sont produits. Toutefois, outre l'objection précédente concernant les phénomènes matériels, on peut rétorquer, d'une part, que la grande majorité des endroits qui ont été le siège d'évènements dramatiques ne sont pas hantés, et, d'autre part, qu'il existe des hantises dans des immeubles neufs.

Une hypothèse, assez curieuse, consiste à attribuer certaines hantises à une action psychique volontaire réalisée dans le but de nuire, par un sujet entraîné à ce genre d'influence mentale. Elle s'appuie sur des expériences dites de "dédoublement", au reste très discutables, parce que insuffisamment authentiquées, qui ont été surtout décrites par les magnétiseurs tels que A. de Rochas, Hector Durville, Lancelin, Laflèche et Théo Matthys.


Robert Tocquet, Le bilan du surnaturel
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 193
Date d'inscription : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum