Paranormal & Supranaturel

Le loup fantôme

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Le loup fantôme

Message par Passiflore le Sam 8 Sep - 12:56

De nos jours encore, l'ouest de l'Angleterre est le royaume de la superstition, de la sorcellerie, de la magie, et de toutes sortes de choses bizarres. La plupart des villages a sa propre Dame grise, son cheval fantôme, et sa sorcière locale.
Le village de Pacham où j'habitais ne faisait pas exception, et souvent, lorsque j'étais enfant, j'écoutais, les yeux écarquillés, les histoires du loup fantôme. Elles racontaient que, certaines nuits, le loup hurlait autour du village, et on pouvait le voir dans la clarté de la lune, bondissant le long du Green Walk qui menait depuis chez moi jusqu'au cottage d'un jardinier en bordure du bois.
L'un des anciens du village, un type jovial nommé Tapp, affirmait que du vivant de son père, le loup avait reçu une balle dans la patte et le jour suivant, on avait vu la vieille Amy Prouse, une sorcière qui habitait le village voisin, marcher en clopinant. Interrogée sur le pourquoi du bandage qui recouvrait sa jambe, elle répondit qu'elle s'était blessée en coupant du bois !

Tapp racontait aussi que, petite fille déjà, on avait vu Amy en train de cueillir des herbes dans les haies. Quand on lui avait demandé pourquoi, elle avait répondu : "Je collecte des victuailles pour les crapauds de ma mère."
Sa mère était considérée comme la dame sage d'Aston, le village voisin. Tapp avait été la voir à cause de ses verrues, et pour sûr elle savait comment s'en débarrasser : avec du suc de couleur orangée, extrait d'une herbe qui pousse en abondance dans le Somerset. Il trouvait que son cottage était un endroit fascinant. Des bouquets d'herbes sèches étaient suspendus aux vieilles poutres en chêne. Des crapauds desséchés, des pots contenant des peaux de serpents réduites en poudre, et des sacs de plumes calcinées garnissaient les étagères. Sur la cheminée, au-dessus d'un foyer large et ouvert, se tenaient de nombreuses et étranges figures d'argile. On pouvait voir, suspendu à l'intérieur même de la cheminée, tellement grande que l'on pouvait y jeter un oeil pour voir le ciel, un assortiment de coeurs d'animaux séchés fichés d'épingles. Le ramoneur du coin en attestait aussi la véracité, étant donné que ces choses mystérieuses étaient enlevées et soigneusement mises de côté pendant qu'il ramonait la cheminée.

Des envoûtements amoureux et des rituels étaient au nombre des étranges activités de la vieille dame. L'un de ces rituels consistait à percer avec une aiguille l'omoplate séchée d'un lapin. Il fallait répéter huit fois l'opération et à chaque fois ce refrain :

Je n'ai pas l'intention de transpercer cet os
Mais par ce moyen, je veux que mon véritable amour pense à moi
Et qu'il ne jouisse ni du repos ni du sommeil
Jusqu'à ce qu'il vienne à moi pour me parler.

À la suite de quoi on jetait cet os dans le feu, dans l'attente fébrile du résultat.

Elle faisait aussi commerce de produits de beauté, et il fallait bien reconnaître qu'elle et sa fille Amy avaient un teint sublime, toujours aussi éclatant malgré les années, et, chose étonnante, sans une ride. Aujourd'hui encore au village, on applique sur le visage un de ces masques qu'elle a concoctés.
Au fil des ans, j'ai interrogé beaucoup de gens au village, et il semblait qu'Amy Prouse et le loup fantôme étaient, d'une certaine manière, liés. Tapp était persuadé qu'elle était capable de se changer en loup lorsque cela lui convenait. Bien sûr, cela faisait longtemps qu'elle était morte, et les raisons pour lesquelles elle prenait l'apparence d'un loup étaient un mystère, mais, d'après beaucoup de gens, elle se changeait bien en animal, et toujours en loup. Ceux qui en avaient été témoins juraient qu'il était tellement puissant qu'il pouvait même traverser la rivière en marchant sur l'eau.


On m'avait raconté que le loup parcourait en bondissant de nombreux miles à travers le pays, par-delà les vallées et les vallons, en partant du village d'Aston, où Amy Prouse avait vécu, pour arriver au Green Walk près de chez moi. J'affectionnais tout particulièrement cet endroit de mon jardin. En été, quand il faisait beau, mon ami Tom Turner et moi avions l'habitude d'y passer la nuit. L'endroit était très agréable. Un vaste espace envahi par les herbes, abrité par les branches de chênes, et pas du tout inquiétant. À l'autre bout, se trouvait une vieille bicoque blanchie à la chaux avec un jardin non entretenu, envahi par de hautes herbes. Il était à l'abandon depuis de nombreuses années, car les villageois juraient que l'eau du puits attenant n'était pas bonne. Le rebord du puits était couvert de ronces, et le mécanisme du dessus avait disparu depuis belle lurette.
Le dernier jardinier à avoir habité dans cette bicoque était Ted Prouse, un lointain cousin d'Amy. C'était un gars bizarre et radin, qui vivait seul avec pour seule compagnie Nelly, sa chienne colley. Un soir, cette dernière avait mystérieusement disparu. On ne la retrouva pas, et quelques semaines plus tard, Ted mourut.
Tapp m'avait dit qu'Amy était venue d'Aston pour nettoyer le cottage et emporter le peu de meubles qu'il contenait. Il se souvenait de son père lui parlant de la rage qui s'était emparée d'elle de ne pas trouver d'argent dans la maison, et qu'elle était très ennuyée de n'avoir pu mettre la main sur ce pot d'un litre à trois anses qui lui venait de sa mère.

Un soir d'été de 1912, je buvais un verre avec Tapp et, comme à l'accoutumée, évoquais Amy et sa sorcellerie, lorsque j'émis l'idée, pas si mauvaise d'après moi, de faire du camping au Green Walk. Le temps était au beau, bien qu'un orage semblât se préparer, et qui sait, pensais-je, j'aurais peut-être la chance de voir le loup fantôme. Dès que j'eus fini de boire ma bière, je sortis précipitamment pour aller voir Tom Turner. Il était très content à la perspective de dormir sous la tente pour quelques nuits, et ensemble nous allâmes chercher notre matériel de camping. Nous finîmes par nous installer confortablement pour la nuit, en rabattant vers l'extérieur un côté de la tente. Malgré tout, je ne pouvais pas dormir. Il faisait très chaud, et nous étions à l'étroit. De temps en temps, des éclairs étaient visibles au loin. Des formes gris argenté et noires dansaient sur l'herbe. Non loin de là, un hibou ulula plaintivement.


J'étais couché sur le côté et je regardais par le côté resté ouvert de la tente, lorsque je pris soudainement conscience que quelque chose se déplaçait le long du Green Walk. Ma peau se tendit et mon cuir chevelu fut parcouru de fourmillements. Croyant que je rêvais, je me tournai vers Tom. Il était éveillé lui aussi.
"Tom, regarde", dis-je dans un souffle. "Là, le long de l'allée. Est-ce que ce ne serait pas lui, le loup fantôme ?"
Tom se mit à rire et dit : "Bon Dieu ! J'espère que tu ne crois pas à ces sottises !" Mais en regardant dans la direction que je lui indiquais, la peur lui fit écarquiller les yeux. À cet endroit, s'avançant lentement vers nous et se détachant nettement sur un fond lumineux, il y avait un loup gigantesque. De la salive phosphorescente semblait dégouliner de ses mâchoires. Au fur et à mesure qu'il approchait, une odeur méphitique se répandit dans l'air. Je me mis à réciter à haute voix le Notre Père. Tom ne tarda pas à se joindre à moi. Aux mots de "délivre-nous du mal", il y eut un éclair aveuglant, suivi par un roulement de tonnerre. Au même instant, le loup changea de direction et marcha sur le sentier menant à la maison. Nous pûmes observer une autre silhouette émerger des ronces près de la tête du puits. Elle avait l'aspect macabre d'un vieux colley de couleur grisâtre. Une lutte silencieuse mais des plus horribles s'engagea alors entre le loup et le chien. Ils grognaient, roulaient ensemble et sautaient, tantôt sur la margelle, tantôt autour du puits. À la fin, le loup parut soulever le chien dans les airs, et ce dernier atterrit dans le puits.

Frappés d'horreur, nous vîmes le loup, toujours entouré d'un halo verdâtre, s'éloigner en bondissant vers la chaumière, pour y entrer en traversant la porte.
Un autre éclair mit fin à notre torpeur hébétée. Nous constatâmes que la chaumière avait été foudroyée et qu'elle était déjà la proie des flammes. Le toit de chaume et le bois de construction étaient très secs. Nous enfilâmes à toute vitesse nos pantalons, et courûmes chercher de l'aide. Mais à cette époque, il n'y avait pas de téléphone au village. Lorsque, enfin, les pompiers arrivèrent, il ne restait plus rien de la maison.
Quelques années plus tard, on construisit un autre cottage non loin du site. On rasa le puits, pour en rebâtir un autre. Pendant les travaux, on découvrit dans une des parois du vieux puits, à l'intérieur d'une niche, un curieux pot d'un litre à trois anses, plein de pièces, ainsi que le squelette de ce qui ressemblait à un colley, que l'on repêcha au fond du puits.

Je n'ai jamais eu le courage de dormir de nouveau sur le Green Walk, histoire de voir si le loup s'y promène toujours.


J.P.J. Chapman, septembre 1956

Compilé par Fate Magazine

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Van Fée le Jeu 13 Sep - 22:12

Waouh... Merci pour ton histoire !

Je me demande si ça existe des êtres humains qui peuvent se transformer en loup... Si c'est possible, ça doit se situer dans l'ADN...

En tout cas, on dirait qu'il faille un phénomène électrique pour qu'il y ait une manifestation. Est-ce une hantise ? 
Vu l'odeur dégagée par la salive du loup... 

En tout cas, la chute du chien dans le puits aurait pu donner la puce à l'oreille pour retrouver le fameux vase. Fallait y penser sur le coup... 

(Super cette histoire)
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Ven 14 Sep - 12:25

Je ne crois pas que des êtres vivants, quelle que soit l'espèce à laquelle ils appartiennent, aient la possibilité de se métamorphoser en des individus d'une autre espèce.
Les lois de la nature s'y opposent.
Par contre, je suis persuadée que cela a à voir avec la sorcellerie, ainsi qu'il est suggéré dans cette histoire.
Il y a des pratiques occultes qui permettent de donner l'illusion qu'on a affaire à un loup-garou, ou autre... Cela explique pourquoi Amy Prouse était blessée à la jambe, après que le loup ait reçu une balle dans la patte  stargate
En tout cas, on dirait qu'il faille un phénomène électrique pour qu'il y ait une manifestation. Est-ce une hantise ? 
Vu l'odeur dégagée par la salive du loup...
Effectivement, ces manifestations peuvent être associées à une hantise, d'autant que le temps orageux - et sa conséquence directe, l'air chargé d'électricité - fournissait l'énergie nécessaire à la production des phénomènes paranormaux.
L'odeur méphitique dégagée par le loup résulte de la présence d'un champ électromagnétique, modulé à une certaine fréquence.
C'est-à-dire qu'un temps orageux ne suffit pas, loin de là, à provoquer de telles odeurs :beurk: .
C'est donc qu'il y a eu une intervention artificielle...  What a Face

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Butterfly le Ven 14 Sep - 23:28

Ou peut-être, si on envisage une possibilité rationnelle, ont-ils été en contact dans la nature, avec des herbes et des végétaux plus ou moins hallucinogènes, là où ça coince c'est qu'ils auraient eu tous les deux la même hallu, ce qui est peu probable, bien qu'ils aient pu s'influencer mutuellement.
Ca me fait penser, puisqu'il est question de sorcellerie, à l'onguent dont s'enduisaient les sorcières avant de se retrouver au sabbat, onguent hautement hallucinogène et qui provoquait à quelques variantes près les même effets sur toutes les participantes, à savoir : sensation de voler (balai), rencontre avec le diable, danses, rapports sexuels, etc...
Et ils étaient au courant de l'histoire du loup fantôme.


Dernière édition par Butterfly le Lun 17 Sep - 1:21, édité 1 fois
avatar
Butterfly
animatrice
animatrice

Messages : 230
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 62

http://delautrecote.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Sam 15 Sep - 11:39

Dans le dictionnaire du Diable et de la démonologie, de J. Tondriau et R. Villeneuve, on peut lire au sujet des onguents :

Onguent magique =>

  • Était utilisé pour préparer les sorcières au vol dans les airs ou aux métamorphoses animales. On fit entrer toutes sortes d’herbes dans sa composition, et, en 1521, Prierias précisa qu’il comportait de la graisse d’enfants non baptisés. Il est probable qu’il comportait de la belladone et de l’aconit, qui produisent le délire, tout au moins des hallucinations sensorielles. 

Les meilleurs détails se trouvent dans Jean de Nynauld, De la lycanthropie, transformation, et extase des sorciers (Paris, 1615). Il distingue trois onguents :

  1. pour aller en imagination au sabbat (onguent avec de la graisse d’enfant et de l’aconit) ;
  2. pour voler dans les airs sur un balai (belladone et ingestion d’une cervelle de chat) ;
  3. pour se métamorphoser en animal (ragoût de serpents, taupes, loups, renards, hérissons, racines et sang humain).


  • Il existe aussi des onguents mortels pour produire des maladies entraînant la mort (os humains, semence de pendu, précise Guazzo en 1626). On leur attribua des épidémies de peste : par exemple à Genève, en 1545 (les Calvinistes exécutèrent 31 sorcières en 3 mois) ; à Milan, en 1630.
  • Dans les grimoires classiques, on trouve la recette suivante pour se rendre au sabbat : « Déposez dans un vase bien couvert : 100 g d’axonge, 5 g de haschisch supérieur, une pincée de racine d’ellébore, une pincée de graines concassées de tournesol. Remplir le vase avec des fleurs de chanvre et de coquelicot. Laissez mijoter le tout au bain-marie pendant 2 heures. Puis passer au clair en retirant du feu. Avant de se coucher, s’enduire avec cet onguent derrière les oreilles, sur le cou, sous les aisselles et « la région du grand sympathique vers la gauche ».

Mais ce nous intéresse, c'est cette utilisation de l'onguent que faisaient, et font toujours, les sorciers et sorcières du monde entier :
pour se métamorphoser en animal (ragoût de serpents, taupes, loups, renards, hérissons, racines et sang humain)
On aurait tort de considérer cette faculté conférée par l'onguent comme une légende, car il n'en est rien. La métamorphose est possible, mais elle ne se produit pas comme on le croit...  railleur

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Butterfly le Lun 17 Sep - 1:33

Où diable (sans jeu de mot Very Happy ) se procurait-on en Europe du haschich, au moyen âge, ou même jusqu'à une époque assez récente dans les coins de campagne les plus reculés ? Shocked
C'est le seul hallucinogène éventuel (il en faut beaucoup, et l'inhaler ou le consommer...) figurant dans la recette, l’ellébore étant considérée comme un purgatif, l'axonge c'est de la graisse de porc, et le tournesol n'a sans doute jamais donné d'hallucinations à personne. 

Il y avait sans doute quelque chose d'autre, en effet...

On rendait ces pauvres femmes responsables de tout. La sorcellerie trouve ses origines dans la Bible lorsque les anges déchus pour avoir connu charnellement des femmes humaines, leur apprirent le pouvoir des plantes médicinales et le contrôle des forces de la nature. Pour un usage bénéfique.
Cet usage fut détourné de sa fonction première millénaire, lorsque les sorciers, chamanes et autres furent persécutés par le christianisme. Et que les anges déchus furent assimilés à des démons.
Ce qui me frappe personnellement, c'est la vision extrêmement judéo chrétienne que les sorcières qui se rendaient au sabbat, avaient de leur rassemblement : démon, enfer, péchés capitaux condamnés par l'église (luxure, etc...) On est loin de la fonction première de la connaissance apportée par les anges déchus...
avatar
Butterfly
animatrice
animatrice

Messages : 230
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 62

http://delautrecote.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Lun 17 Sep - 12:06

Où diable (sans jeu de mot Very Happy ) se procurait-on en Europe du haschich, au moyen âge, ou même jusqu'à une époque assez récente dans les coins de campagne les plus reculés ?  Shocked
De même pour la graisse d'enfants non baptisés...
Ce qui me frappe personnellement, c'est la vision extrêmement judéo chrétienne que les sorcières qui se rendaient au sabbat, avaient de leur rassemblement

Voici ce qu'on peut lire (ibid) au sujet de la messe noire :

Culte rendu depuis le Moyen Âge aux divinités infernales, au cours du sabbat ou tout à fait en dehors, la messe noire s’accomplit face à un Christ obscène ou à un bouc infernal. Les cierges sont de cire noire ; les coupes contiennent du sang figé ou de la graisse humaine ; l’hostie est découpée dans une savate, un morceau de cuir ou un radis noir. L’officiant est, de préférence, un prêtre défroqué et les servants sont nus sous leurs surplis ornés de symboles diaboliques. À l’offertoire, la cérémonie accompagnée d’intenses fumigations, dégénère en crises convulsives ou en orgie mêlant le sexe à l’alcool ou à la drogue. 
L’amour de la débauche, la curiosité malsaine, la perversité qui ne recule pas devant le sacrilège, ne sauraient entièrement expliquer la célébration des messes noires. Épouvanté par Satan dont il croyait discerner partout la menace, le Moyen Âge chercha parfois à se libérer de ses angoisses en lui rendant hommage. Au sein des guerres, des pestes et épidémies, le Diable lui semblait plus à craindre, sinon plus puissant, que Dieu.
Obsédés par le péché de la chair, certains auteurs ont cru discerner dans la pratique du sabbat et de la messe noire, une revanche de Dionysos-Bacchus et d’Aphrodite-Vénus. Ils n’ont pas entièrement tort, pour autant que les démons sont les successeurs des dieux du paganisme. Par la suite, les messes noires ont subsisté, mais leur justification initiale, leur mobile profond ont disparu.
Expliquée de différentes manières (révolte paysanne contre l’Église, dit J. Michelet ; diabolisme réel, prétend Montague Summers), la messe noire est avant tout une parodie obscène de la messe catholique*. Chaque sabbat en comprenait une, mais les récits du temps ne s’y attardent guère. 


*C'est moi qui souligne.

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Butterfly le Lun 17 Sep - 17:57

On retrouve donc bien là, une contre attaque des persécutions subies depuis la nuit des temps par les sorciers, accusés de tous les maux et dont la seule faute était de posséder une connaissance que l’Église voyait d'un très mauvais oeil...

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
avatar
Butterfly
animatrice
animatrice

Messages : 230
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 62

http://delautrecote.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Lun 17 Sep - 18:04

Ce qui est sûr, c'est que l'utilisation d'un onguent pour "se métamorphoser" en animal, et bien, ce n'est pas une blague...
Les occultistes le savent bien.

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Van Fée le Lun 24 Sep - 14:15

Un onguent pour se changer en animal ?  afraid

Je ne pensais pas que c'était possible !
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Lun 24 Sep - 14:21

Mais oui, ma chère  Wink !
Les sorciers et sorcières s'enduisent le corps d'un onguent spécial (concocté tout spécialement à cet effet), et quittent leur corps physique. Une fois décorporés, il leur suffit de souhaiter ressembler à tel ou tel animal, pour que leur corps subtil prenne l'apparence de cet animal.

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Van Fée le Mar 2 Oct - 13:35

Alors là... Je suis baba... Shocked
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Mar 2 Oct - 13:46

Connais-tu l'histoire de la louve-garelle ?

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Van Fée le Mar 2 Oct - 13:48

Pas du tout. Ca raconte quoi ?
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Mar 2 Oct - 14:10

En 1588, nous dit Boguet, "en un village distant d'environ deux lieux d'Apchon, ès hautes montagnes d'Auvergne : un gentilhomme, étant sur le soir près des fenêtres de son château, voit passer un chasseur de sa connaissance, il le prie de lui apporter à son retour de la chasse. Le chasseur poursuivant son chemin le long d'une plaine, fut attaqué par un gros loup, sur lequel il lâcha un coup d'arquebuse sans le blesser, ce qui lui permit de joindre le loup, qu'il saisit par les oreilles, mais enfin, étant las, il se défit du loup, et en reculant mit la main à un grand coutelas de chasseur, qu'il portait, dont il frappa le loup, et lui coupa l'une des pattes, qu'il resserra dans sa pouchette, après que le loup eut pris la fuite ; et puis il se rendit au château du gentilhomme devant qui il avait combattu le loup.


Le gentilhomme le prie de lui faire part de sa chasse, ce que le chasseur voulant faire, et pensant tirer la patte de sa pouchette, il tira une main, qui portait à l'un des doigts une bague d'or, que le gentilhomme reconnut être à sa femme ; ce qui le fit aucunement mal de soupçonner d'elle et, étant entré en la cuisine, il trouva sa femme qui se chauffait, ayant son bras sous son devanteau, lequel il tira, et reconnut qu'elle avait la main coupée. Sur quoi le gentilhomme la prit par rigueur, mais, aussitôt, et même après que sa main lui eut été confrontée, elle confessa que ce n'était autre qu'elle qui avait en la forme du loup attaqué le chasseur et fut depuis brûlée à Riom." (Discours des Sorciers).

Suivant le lieu ou le climat, les gens se peuvent muer en lions, en tigres, en panthères ou en crocodiles.


Rapporté par R. Villeneuve dans Dico du Diable et de la démonologie

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Van Fée le Mar 2 Oct - 21:26

Merci Passiflore !

C'est impressionnant !
Peut-on fabriquer ce fameux onguent ?
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Mer 3 Oct - 10:41

Oui, bien sûr. Mais la composition est tenue secrète  secret

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Van Fée le Mer 3 Oct - 19:40

Evidemment, c'était trop beau  Wink
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Passiflore le Jeu 4 Oct - 12:19

Il faut savoir que lorsqu'un de nos corps fait une sortie, et qu'il se blesse, cela se répercute sur le corps physique.
Le corps astral (ou autre, représentant la conscience) de cette femme n'a pas accusé le coup quand le chasseur lui a coupé la patte, mais son enveloppe corporelle, probablement allongée sur le lit, a subi la blessure, et l'amputation, de plein fouet.
Cela explique aussi pourquoi le "loup" opposait une faible résistance au chasseur...
Normalement, il n'aurait pas pu saisir le loup par les oreilles (celui-ci n'étant pas encore blessé), un animal de cette taille est bien trop fort et trop agile pour un homme.
Cette femme (pratiquant la sorcellerie) devait être novice en la matière, car sa réactivité laisse à désirer... Si elle a été frôlée par le coup d'arquebuse, elle n'a pas pu éviter le coutelas. Elle aurait dû s'enfuir mais elle a préféré rester pour essayer ses nouveaux "pouvoirs". Sans doute se croyait-elle invincible  siffle
Et quelle idée d'attaquer le chasseur !    
Un sorcier expérimenté aurait soigneusement évité de se trouver face à un homme... armé !

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Christian50 le Sam 17 Nov - 22:03

Quelle merveilleuse histoire que je découvre là !!!!!
Hélas, je suis plus que nul en anglais, mais que j'aurais aimé lire ces contes de sorcellerie.
Ici, le loup (qui est mon totem) n'est qu'un prétexte pour accentuer le merveilleux, celui du bien, mais aussi celui du mal.
Les "sorcières" du bon vieux temps nous ont quand même laissé les remèdes de "grands-mères".
J'ai lu plus haut que les verrues étaient soignées par un jus de plante, orange, c'est la Chélidoine majeure, une jolie plante des murailles qui fleurit jaune:


Mais n'oublions pas les champignons hallucinogènes, tels l'amanite tue-mouche ou même le très dangereux entolome livide.


Un très grand merci, Passiflore, pour ce merveilleux sujet !!!!

_________________
On nous pêche.
"Charles Fort", Le livre des damnés
avatar
Christian50

Messages : 208
Date d'inscription : 31/10/2018
Localisation : 50200 Tourville sur Sienne
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le loup fantôme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum