PARANORMAL & SUPRANATUREL

Nids de soucoupes

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Nids de soucoupes Empty Nids de soucoupes

Message par Passiflore le Lun 11 Fév 2019 - 13:20

Pour l'année 1966, l'activité des OVNI ne s'est pas limitée aux seuls États-Unis et pays limitrophes : on en a vu sur toute la Terre en maints endroits.
Le samedi 22 janvier, dans l'état du Queensland, en Australie, on signala que d'étranges engins étaient apparus dans le ciel, aux environs de Tully... ainsi que des nids de soucoupes dans les zones marécageuses  où ils avaient atterri - détruisant par là-même une végétation luxuriante. Une pression excessive et des effets calorifiques semblent évidents dans l'aspect de ces "nids".

C'est le mercredi 19 janvier qu'on découvrit le premier "nid". George Pedley, un planteur de bananiers âgé de 27 ans, informa les autorités australiennes qu'il avait vu, ce matin-là, un engin bleu-gris aux contours imprécis s'élever d'un endroit voisin de sa plantation. Cité par le Sydney Sun Herald le lendemain, Pedley relate ainsi son aventure : 

"Je me rendais  à mon travail, en tracteur, et je traversais une plantation voisine. Il devait être 9 h du matin. J'ai entendu un sifflement sonore qui dominait le bruit du tracteur. On aurait dit la fuite d'air d'un pneu crevé. Mais comme le tracteur semblait en parfait état, j'ai poursuivi ma route. Je ne prêtais aucune attention au bruit mais, tout à coup, j'ai vu un vaisseau spatial s'élever très rapidement au-dessus d'un marécage qu'on appelle le lagon Fer-à-Cheval, à environ 25 m devant moi.

"D'après mes estimations, son diamètre était de 8 m et sa hauteur de 2,50 m. Il tournait à une vitesse terrifiante tout en s'élevant à la verticale jusqu'à 20 m du sol environ. Ensuite, il plongea, s'éleva à nouveau très vite, puis se dirigea vers le sud-ouest à une vitesse prodigieuse. En quelques secondes, je le perdis de vue. Je n'ai remarqué ni hublot ni antenne. Et pour autant que j'aie pu voir, il n'y avait aucun signe de vie sur le vaisseau ni tout autour."

Pedley déclara que s'il avait choisi de se taire, c'était par crainte du ridicule. Mais le soir, alors qu'il rentrait chez lui, il croisa Albert Pennisi, son voisin et propriétaire du marécage où l'OVNI s'était posé selon toute vraisemblance. Pedley lui fit part de l'étrange incident de la matinée. Pennisi se souvint alors que, le matin même, son chien était devenu "frappadingue" et qu'il n'avait cessé d'aboyer en courant précipitamment en direction du marécage. Mais Pennisi l'avait rappelé sans s'inquiéter outre mesure.
Encouragé par la réaction de son voisin, Pedley se rendit en voiture jusqu'à une station-service où il raconta son aventure, mais il ne récolta que des quolibets.
-On s'est moqué de moi, dit-il. On m'a dit carrément que j'hallucinais.

Pedley leur donna matière à réflexion lorsqu'il les amena vers le marécage pour leur montrer le "nid" d'où, disait-il, l'objet avait décollé le matin même.
Le cercle, bien visible dans la végétation foisonnante du marais, faisait près de 9 m de diamètre. C'était la conséquence d'une forte pression, estimée à environ 30 tonnes. Les roseaux, écrasés et couchés dans le sens des aiguilles d'une montre, étaient morts. Ceux qui se trouvaient tout autour étaient drus et vivaces. Les autorités, qui s'étaient rendues sur les lieux, notèrent que si l'objet qui avait creusé ce "nid" s'était approché par voie de terre, il aurait détruit ou déplacé d'autres plantes sur son passage... sauf qu'alentour, tout était intact.

Nids de soucoupes Nid_de10

Le lendemain de cet incident, Tom Warren - planteur de canne à sucre à Euramo - et Hank Penning - instituteur à Tully -, d'un naturel curieux, cherchaient partout dans le lagon, lorsqu'ils découvrirent deux autres "nids". Ils montrèrent aux autorités deux aires circulaires et aplanies, au bord du marécage. Un des écrasements datait de plusieurs jours, mais l'autre, plus petit (près de 2,50 m de diamètre) paraissait bien plus récent. Ces deux "nids" étaient situés à près de 25 m de celui que Pedley avait découvert la veille. Le plus petit marquait un écrasement dans le sens opposé à celui des aiguilles d'une montre. Dans le plus grand, les roseaux étaient, comme dans le cas du premier "nid", couchés dans le sens des aiguilles. Dans le deuxième et le troisième cercle, on voyait bien qu'une masse très lourde avait écrasé les végétaux morts... sans qu'il parût y avoir d'effet thermique. 

Chose curieuse : la découverte, à 1 m du périmètre du premier "nid", d'un emplacement de 50 cm2 environ, où l'herbe avait été soigneusement coupée au niveau de l'eau, comme si on avait prélevé un spécimen. La Royal Australian Air Force demanda des échantillons pour examen. Lorsque Pennisi et Alf Mc Donald, l'inspecteur des travaux publics dans le Queensland du Nord, pataugèrent dans ces eaux, d'une profondeur d'1 m 50, ils découvrirent que les herbes coupées flottaient - avec leurs racines - comme si elles avaient été arrachées au fond du lagon. 

Tout d'abord, McDonald supposa qu'un parasite des roseaux avait causé ce phénomène, mais il se souvint aussitôt qu'en cas de parasite, racines et chaumes demeurent au fond du lagon. "Il n'y avait pas le moindre chaume ici, dit McDonald, les racines avaient été aspirées avec le reste, et le fond du lagon était net."

Le 24 janvier, deux nouveaux "nids" furent découverts, non loin de l'endroit où l'on avait trouvé les deux premiers. C'est à Larchi, planteur de canne à sucre, et à son neveu, Van Klaphake, de Casula (Nouvelles-Galles du Sud), que revint la découverte du quatrième et du cinquième "nids". Larchi dit aux autorités qu'à son avis, les cercles, d'environ 9 m, que son neveu et lui avaient trouvés, étaient nettement plus anciens que ceux découverts la semaine précédente. Larchi avait fait une trouvaille particulièrement intéressante :  une masse flottante de roseaux et d'herbes, de toute évidence arrachés du fond du lagon par une violente aspiration. Cette masse avait plus de 20 cm d'épaisseur.

Le 14 février 1966, on enregistra une sixième découverte : deux écoliers, Robert Dennis et Larry Stewart, passaient près d'un marécage, distant d'environ 1 500 m de l'aéroport de Bankstown (dans la banlieue ouest de Sydney), lorsqu'ils sentirent une odeur âcre, pour le moins bizarre. Ils cherchèrent à savoir d'où elle provenait. Ils conduisirent les autorités à un emplacement quasi circulaire, d'environ 6 m de diamètre, identique, à part la taille, aux cercles découverts près de Tully. 

Les scientifiques de l'Université de Queensland ayant promis d'examiner les échantillons d'herbes pour tenter d'y déceler une éventuelle radioactivité, on pouvait lire dans le Sydney Telegraph du 25 janvier : "Les examens effectués à l'Université sont analogues à ceux de la Marine américaine. Sur les échantillons d'herbe prélevés de "nids" (où l'on supposait qu'avaient atterri des soucoupes), le nombre de radiations, selon la Marine américaine, avait été de 100 par seconde contre une par seconde pour les cas ordinaires. On avait constaté également que les racines de l'herbe étaient radioactives."

L'examen de l'Université de Queensland ne révéla, pour les roseaux et l'herbe issus des "nids" australiens, qu'une radiation de 1%, ce qui équivaut à celle du cadran lumineux d'une montre. Bien qu'écrasée et tordue, la végétation ne contenait aucun élément radioactif. L'hypothèse que la formation des "nids" aurait pu être provoquée par le souffle au sol d'un hélicoptère fut éliminée lorsque le patron d'une compagnie d'hélicoptères de Brisbane déclara : 
-On peut concevoir qu'un hovercraft* avec effets au sol ait pu aplatir ainsi ces surfaces, mais pas un hélicoptère.
Comme il n'y avait pas eu de hovercraft dans la zone de l'enquête, il ne nous reste que les "nids"... et seule l'hypothèse des OVNI semble convenir aux faits observés.                                          


*aéroglisseur



Frank Edwards, du nouveau sur les SOUCOUPES VOLANTES (1967)

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
Passiflore
Passiflore
Admin
Admin

Féminin Messages : 642
Date d'inscription : 28/03/2017
Humeur : Curieuse de tout
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nids de soucoupes Empty Re: Nids de soucoupes

Message par Butterfly le Mar 12 Fév 2019 - 0:40

Je me souviens que cette année là, il en avait été beaucoup question même en France, en fait j'avais 10 ans et c'est l'année où j'ai commencé à me passionner pour l'Ufologie.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
Butterfly
Butterfly
animatrice
animatrice

Féminin Messages : 452
Date d'inscription : 14/05/2017
Humeur : Bonne
Localisation : Par ci par là

Revenir en haut Aller en bas

Nids de soucoupes Empty Re: Nids de soucoupes

Message par Passiflore le Mar 12 Fév 2019 - 9:24

Il y avait des "nids de soucoupes" en France  Question

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
Passiflore
Passiflore
Admin
Admin

Féminin Messages : 642
Date d'inscription : 28/03/2017
Humeur : Curieuse de tout
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nids de soucoupes Empty Re: Nids de soucoupes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum