PARANORMAL & SUPRANATUREL

La véritable histoire de M. Masse

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

La véritable histoire de M. Masse Empty La véritable histoire de M. Masse

Message par Passiflore le Ven 19 Avr 2019 - 10:33

L’histoire de M. Masse, ce lavandiculteur dont on a voulu faire, à l’origine, un ouvrier agricole un peu « demeuré », continue donc à passionner le monde entier*.
Depuis son aventure, en butte aux moqueries, aux insultes les plus basses, il a juré – une fois pour toutes – de ne plus jamais en parler. Nous avons pu nous procurer les trois rapports de gendarmerie établis à l’époque. Ne nous demandez pas comment. Seul le troisième, celui que nous publions, présente un intérêt tout à fait particulier.

Voici la véritable histoire de M. Masse, racontée par lui-même aux gendarmes de Valensole, et enregistrée sous le numéro 145… 

La véritable histoire de M. Masse Champ_10

« Lorsque vous m’avez interrogé, le 2 juillet 1965, je ne vous ai pas révélé tout ce que j’avais vu car c’était tellement extraordinaire que j’ai eu peur que l’on me prenne pour un fou et que l’on me fasse enfermer.
« Ayant repris confiance depuis, je suis tout à fait décidé à vous décrire tout ce que j’ai vu au cours du matin du 1er juillet 1965. Je confirme le début de ma déclaration, notamment en ce qui concerne la forme et le volume de l’appareil, mais contrairement à ce que j’ai dit par la suite, c’est à 7 m de cet appareil que je me suis approché en longeant la vigne qui jouxte mon champ, puis en me dirigeant vers l’appareil que je voyais en position oblique.

« Depuis mon point de départ au tas de pierres, je me suis rendu compte que je n’avais pas affaire à des hommes et je les ai observés pendant tout le temps de mon trajet. Ces êtres étaient tous deux à terre ; ils étaient accroupis. L’un me tournait le dos, l’autre lui faisait face et ils regardaient, me semble-t-il, un plan de lavande.

« Lorsque je suis arrivé à 7 m d’eux, celui qui était tourné dans ma direction, m’a alors aperçu. Il a dû faire un signe à l’autre ; je suppose ; tous deux se sont levés. Celui qui avait le dos tourné a fait face vers moi et a fait un geste du bras droit et de la main dans laquelle j’ai distingué un objet ; à ce moment-là j’ai été immobilisé, sans pouvoir faire aucun mouvement. Je ne ressentais rien, n’étais pas engourdi ni contracté ; simplement je ne pouvais faire aucun geste ni remuer tête, bras, jambes et corps.

« Ces deux êtres n’atteignaient pas 1 m de hauteur ; ils avaient une taille un peu en dessous.
« Ils avaient une tête en forme de potiron d’un volume égal à 3 fois la tête d’un homme normal. Ils avaient des oreilles assez grandes, pas de menton, un trou rond à la place de notre bouche, et des yeux qui m’ont semblé ressembler aux nôtres, mais sans sourcils. Ils avaient un grand crâne sans aucun cheveu ; leur peau était lisse et sans barbe. Leur teint ne m’a pas frappé ; il se rapprochait de celui d’un homme blanc. Leur carrure était plus large que leur tête.
« Ils avaient des bras et des jambes. Je ne peux pas dire que j’ai distingué des doigts, sauf le pouce de celui qui a fait un geste vers moi et qui m’a immobilisé et le pouce de ces deux êtres quand ils sont montés dans l’appareil.
« Ils avaient des petites mains et je n’ai pas distingué les doigts autres que le pouce. Je n’ai pas fait attention à leurs pieds. Ils étaient vêtus d’une combinaison assez foncée, d’une seule pièce m’a-t-il semblé. Ils avaient au côté gauche une sorte d’étui assez petit et à droite un autre étui plus volumineux.
« J’ai très bien distingué que celui qui m’avait immobilisé remettait ensuite dans l’étui porté à gauche l’objet qu’il avait braqué sur moi.
« Ces étuis m’ont semblé être soutenus par une ceinture.
« Ces deux êtres sont restés quelques minutes à discuter en me regardant la plupart du temps. J’ai remarqué que leurs yeux bougeaient et j’entendais une sorte de gargouillement provenant de leur gorge certainement. J’ai oublié d’indiquer qu’ils n’avaient presque pas de cou ; leur tête était rentrée dans les épaules.
« Ils semblaient se moquer de moi ; leur attitude ne me faisait pas peur, car je n’avais pas l’impression qu’ils me voulaient du mal.

La véritable histoire de M. Masse Mauric10
Maurice Masse

« Le fond de l’appareil était à 50-60 cm du sol. Au-dessus de l’appareil il y avait un dôme transparent comme si ç’avait été du plexiglas. La hauteur de l’engin pouvait être 2,50 m. Il y avait une ouverture bien plus haute que large. Au bout de 4 à 5 mn, les deux personnages ont grimpé dans l’appareil en s’aidant de la main droite, puis de la main gauche. Ils sont montés avec agilité ; l’ouverture faisait un tout petit peu plus que leur carrure et était un tout petit peu plus haute que leur taille.
« J’estime que la largeur de cette entrée aurait obligé un homme à se mettre de travers pour pouvoir passer. Une fois montés, une porte à glissière montant de bas en haut de la façon d’une porte de meuble-classeur s’est refermée d’une façon qui m’a semblé automatique, aucun d’eux n’ayant mis la main pour l’actionner.

« Je les ai distingués alors derrière le dôme. J’ai entendu un bruit sourd qui a duré peut-être 2 à 3 secondes, tandis que l’appareil se soulevait de 10 cm à 1 m. Le tube qui se trouvait sous l’appareil est sorti de terre et les six pieds se sont mis à tourner. Je n’ai pas distingué la longueur du tube. Il n’y a eu ni fumée sortant du tube, ni poussière soulevée par l’appareil.
« J’ai distingué le moment à partir duquel les pieds se sont mis à tourner, dans le sens des aiguilles d’une montre.
« Tandis que les deux êtres me faisaient face, l’appareil est parti en arrière dans la direction de leur dos. Il s’est élevé en oblique dans la direction : entre Voix et Manosque. Il allait plus vite qu’un avion à réaction au décollage. Je l’ai suivi pendant 15-30 m, puis ne l’ai plus vu.

« Je connais parfaitement la vitesse de décollage d’un avion à réaction puisque je vais souvent à Giens et que je vois décoller des avions de cette catégorie d’un aérodrome se trouvant à proximité.
« Je ne pouvais bouger ma tête, mais ma vue portait jusqu’aux collines de Voix qui sont à une distance d’une dizaine de km à vol d’oiseau.

« Je suis resté immobile encore assez longtemps après le départ de l’engin. J’estime pendant 15 mn, ceci évidemment contre ma volonté, et j’ai eu peur de rester si longtemps sans pouvoir bouger ; puis j’ai pu remuer les mains et presque immédiatement tout le corps et les membres comme avant.
« Je suis alors parti vers mon tracteur. J’ai allumé une cigarette et j’ai continué mon travail jusqu’à 7 h et demi – 8 h, monté sur mon engin. J’ai biné un peu ma vigne, qui n’est pas celle que j’ai citée plus haut, puis suis rentré chez moi vers 8 h et demi – 9 h en gros.
« J’ai apprécié ainsi ces divers temps. J’ai bien une montre-bracelet, mais ne la regarde pas souvent et je n’ai pas pensé à la consulter à ces moments-là.

« Je n’ai pas eu d’engourdissements ni pendant le moment que je suis resté immobile ni après.
« Je n’ai pas non plus eu de troubles de la vue et n’ai rien ressenti d’anormal jusqu’à présent, sauf que, depuis le 3 juillet, j’ai envie de dormir beaucoup plus qu’auparavant. Alors que, avant cet évènement, je dormais de 6 à 7 h par jour, je dors presque le double, un petit peu moins maintenant que pendant les premiers jours qui ont suivi le 3 juillet, date à laquelle j’ai ressenti une grande envie de dormir.
« Actuellement, la nuit et pendant le temps de la sieste, je dors environ 10 h. Je n’ai pas perdu de poids, ma vue est restée excellente comme avant.

« L’appareil est parti quelques secondes après que les personnages furent montés dedans. La couleur de l’appareil : plus foncée que les combinaisons portées par ceux-ci.  

« Je confirme mes déclarations du 2 juillet dernier concernant les constatations que j’ai faites sur le sol, à l’emplacement de l’appareil : terre détrempée, etc… »


*dans les années 1970.



 Rapporté par Jean Miguères, dans J'ai été le cobaye des extraterrestres

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
Passiflore
Passiflore
Admin
Admin

Féminin Messages : 572
Date d'inscription : 28/03/2017
Humeur : Curieuse de tout
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

La véritable histoire de M. Masse Empty Re: La véritable histoire de M. Masse

Message par Butterfly le Sam 20 Avr 2019 - 12:59

Je connais bien le coin et j'ai souvent discuté avec des gens de Valensole, pour eux ça ne fait aucun doute, il était sincère.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
Butterfly
Butterfly
animatrice
animatrice

Féminin Messages : 370
Date d'inscription : 14/05/2017
Humeur : Bonne
Localisation : Par ci par là

Revenir en haut Aller en bas

La véritable histoire de M. Masse Empty Re: La véritable histoire de M. Masse

Message par Passiflore le Sam 20 Avr 2019 - 16:53

Je le crois aussi. Il suffit de lire son histoire pour voir qu'il est sincère. Les détails qu'il donne se recoupent avec d'autres histoires.
Et je ne crois pas qu'avant son aventure, il devait être féru de littérature ufologique... 

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
Passiflore
Passiflore
Admin
Admin

Féminin Messages : 572
Date d'inscription : 28/03/2017
Humeur : Curieuse de tout
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

La véritable histoire de M. Masse Empty Re: La véritable histoire de M. Masse

Message par Butterfly le Mar 23 Avr 2019 - 11:14

Non, c'était un agriculteur. Je ne crois pas qu'il ait été féru d'Ufologie, non plus.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
Butterfly
Butterfly
animatrice
animatrice

Féminin Messages : 370
Date d'inscription : 14/05/2017
Humeur : Bonne
Localisation : Par ci par là

Revenir en haut Aller en bas

La véritable histoire de M. Masse Empty Re: La véritable histoire de M. Masse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum