PARANORMAL & SUPRANATUREL
Un membre vient de se connecter au forum.

Aspect des occupants d'O.V.N.I.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Aspect des occupants d'O.V.N.I. Empty Aspect des occupants d'O.V.N.I.

Message par Passiflore le Dim 12 Mai 2019 - 18:17

En se fondant sur les témoignages de nombreux témoins, des classifications ont été établies, une des plus complètes étant probablement celle de M. Jader U. Pereira, publié par le G.E.P.A., dans le 2ème numéro spécial de la revue Phénomènes Spatiaux, 1974.
Ce catalogue, Les Extraterrestres, est des plus complets, et consiste en un classement des divers types d’occupants d’OVNI, un exposé détaillé de leurs comportements et d’autres données en rapport avec leur activité.

Aspect des occupants d'O.V.N.I. Aspect10

Cette brochure contient de nombreuses illustrations, dont des exemples, qui avaient aussi paru précédemment dans plusieurs numéros de la revue du G.E.P.A., sont donnés ici. Les autres documents qui suivent proviennent du monde entier et couvrent presque tous les aspects présentés à ce jour par des êtres provenant d’OVNI.
Certains ont été observés à l’intérieur des vaisseaux spatiaux, d’autres à leurs alentours, ou bien encore ont été perçus par des témoins en état de transe ou sous hypnose.

Aspect des occupants d'O.V.N.I. Aspect11   Aspect des occupants d'O.V.N.I. Aspect12

Aspect des occupants d'O.V.N.I. Aspect13

Aspect des occupants d'O.V.N.I. Aspect14


Les deux petits hommes de Garanhuns (État de Pernambuco) 

Enquête du Dr W. Guhler, de Rio de Janeiro, et de R. Couto, de Garanhuns

« Ces petits hommes étaient très instruits, mais ils ne se sont pas moqués de moi. » Ce furent les paroles d’Antonio Pau Ferro da Silva lorsqu’il termina son récit sur les hommes de l’espace qu’il avait rencontrés à une distance de 300 m environ de sa maison (à 8 km de la ville de Garanhuns, au N.-E. du Brésil).
Nous étions à l’hôtel à parler de son cas, avec Rubem Couto, un enquêteur local, quand Antonio vint en personne, accompagné d’un voisin et ami, le fermier Olegario Guilherme da Rocha, qui nous raconta ce qui suit :

…  « Le 10 septembre 1965, Antonio arriva chez M. Rocha, le teint jaune, tout tremblant, en lui montrant une tomate comme témoin muet de l’évènement. Il raconta qu’il attendait que sa femme lui apportât le café du matin, quand il entendit un bruit dans le champ de blé, derrière lui. Deux disques métalliques, « comme de l’aluminium », descendirent simultanément, à la même distance et au même niveau comme s’ils eussent été synchronisés. Ils atterrirent à environ 8 m d’Antonio. Il eut d’abord peur d’avoir une vision, puis de mourir, pensant que c’était « la bombe atomique ». Les disques reprirent à nouveau leur vol, et s’arrêtèrent environ à 5 m du sol. Il vit deux petits hommes, d’une taille approximative de 70 à 80 cm, debout au sol, et s’approchant de lui.

Aspect des occupants d'O.V.N.I. Tomate10

Voyant Antonio terrorisé, ils s’arrêtèrent et retournèrent sur leurs pas mais ensuite regardèrent gentiment derrière eux. Il y eut comme un changement, car ils se retournèrent à nouveau et arrivèrent tout près de lui, regardant les plants de tomates et parlant une langue inconnue de lui. Ils laissèrent tomber une tomate par terre. Antonio se dirigea vers eux, et leur demanda ce qu’ils voulaient. Ils se contentèrent de sourire. Ils retournèrent sur le lieu de l’atterrissage, et aussitôt les disques descendirent de façon synchronisée, chacun cachant un des petits hommes. Les disques s’élevèrent aussitôt, emportant de toute évidence les deux hommes qu’Antonio n’avait pas vu y entrer, du fait que les disques les cachaient, car le terrain est en pente à cet endroit. Les disques montèrent avec un son aigu, mais au bout de 30 minutes, le son devint plus grave.

Antonio compara les dimensions des engins à celles d’une roue arrière de tracteur, environ 1,50 m de diamètre, pour 60 cm d’épaisseur.
« Ces hommes avaient la peau foncée, un corps bien fait, des oreilles comme les nôtres ; ils donnaient l’impression d’être intelligents, mais ils ne se sont pas moqués de moi »…

Antonio fut très impressionné par leur peau, « très bizarre », sans aucune ride, qu’il compare aux membres des statues de cire qu’il avait vues dans un sanctuaire proche de là. Il a la certitude qu’il s’agissait d’adultes, bien qu’ils eussent la taille de sa fille, âgée de 4 ans.
M. Rubem voulut savoir exactement ce que pensait Antonio lorsqu'il vit apparaître les deux petits hommes. Il pensa : « Ce sont peut-être là les fameux occupants des soucoupes volantes »… À ce moment précis, les « hommes » se retournèrent et s’approchèrent de lui.
Des médecins qui, à cette époque, étaient réunis en congrès à Garanhuns, parlèrent avec Antonio, ainsi que des reporters et des représentants des Forces armées et deux Américains, grands et blonds.


Personnellement, Antonio nous a fait bonne impression. C’est un homme vigoureux, en bonne santé, parlant lentement, et avec fermeté. Il insistait pour dire qu’il ne pouvait rien ajouter à ce qu’il avait vu (Il ressort de nos entretiens avec lui qu’il n’a pas vu les chaussures des petits hommes, soit parce qu’il y avait de l’herbe, d’une hauteur de 30 à 40 cm, soit parce qu’il était extrêmement nerveux. – Leurs cheveux étaient, semble-t-il, foncés, et ils n’avaient pas de barbe. Leurs habits paraissaient très ajustés. Leur langue ressemblait à du japonais. L’incident eut lieu un jeudi et fut enregistré à la radio le samedi suivant. – Au cours de cette quinzaine, on a observé des OVNI à Garanhuns, Canhotinho, Lagebo et Jupi.)

Chez M. Olegario, habitant à environ 3 km de la maison d’Antonio, nous rencontrâmes son épouse, Eunice de Mendonça, 25 ans, et une petite bonne, Ivanilda Francisca da Silva, 13 ans, qui racontèrent que ce jour-là, à la même heure, elles entendirent un bruit étrange qu’elles ne purent localiser. Ivanilda le qualifie de « bourdonnement bizarre ».



R. Jack Perrin, le mystère des O.V.N.I.

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales        
Passiflore
Passiflore
Admin
Admin

Féminin Messages : 835
Date d'inscription : 28/03/2017
Humeur : Curieuse de tout
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum