PARANORMAL & SUPRANATUREL
Un membre vient de se connecter au forum.

L'Histoire des O.V.N.I. (8)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

L'Histoire des O.V.N.I. (8) Empty L'Histoire des O.V.N.I. (8)

Message par Passiflore le Jeu 20 Juin 2019 - 11:47

Franchissons allègrement quelques dizaines d’années et retrouvons-nous après la guerre de 1940-45.

C’est au début de l’été 1947 que s’est produite aux États-Unis une vague exceptionnelle d’observations d’objets volants non identifiés.

Cette vague est considérée chronologiquement comme le point de départ de la période moderne du phénomène mais on ignore généralement tout sur sa genèse et son importance réelle. C’est en effet au cours de ces quelques semaines que l’on vit naître des prises de position qui allaient rester des leitmotive jusqu’à nos jours. Mais revoyons d’abord comment se sont déroulés ces faits.

Ainsi, on sait généralement que cette période débute avec l’observation de Kenneth Arnold, le 24 juin, au-dessus du mont Rainier (Washington), mais on ignore par contre souvent qu’il y eut des observations antérieures de quelques semaines et surtout quelle fut l’importance des témoignages dans les jours qui suivirent le rapport d’Arnold. Peu de chercheurs se sont d’ailleurs penchés sur ces cas qui méritent toute leur attention. L’un d’eux, Ted Bloecher, n’a cependant pas hésité à entreprendre leur étude et il publia en 1967 un rapport très complet sur cette vague de 1947.

L’ouvrage comporte une introduction du regretté Dr James E. McDonald, ce qui renforce encore la valeur du travail de Bloecher. Ce dernier s’est attaché à consulter des centaines et des centaines de quotidiens à travers tout le territoire des États-Unis, à classer le plus de cas possibles et à les reproduire avec le maximum de renseignements. Ce long travail de recherche fut récompensé, Bloecher étant ainsi arrivé à collecter plus de 850 rapports. Il est d’ailleurs vraisemblable comme il le dit lui-même, que si tous les journaux avaient pu être consultés, il se serait alors agi de plusieurs milliers de rapports.

L'Histoire des O.V.N.I. (8) James_10
James E. McDonald

Quelques semaines avant l’observation de Kenneth Arnold, vers la mi-avril 1947, à Richmond (Virginie), M. Minozewski, un météorologue et son équipe avaient déjà pu observer un phénomène étonnant. Alors qu’ils contrôlaient au théodolite l’ascension d’un ballon-sonde qu’ils venaient de lâcher, ils aperçurent un objet argenté ellipsoïdal juste en dessous de celui-ci. Cet objet qui avait une sorte de dôme à sa partie supérieure était plus grand que le ballon et se déplaçait rapidement selon une trajectoire horizontale. Cette observation qui fut plus tard analysée par les services de Blue Book n’a jamais pu être expliquée et l’objet est resté non identifié. Le 19 mai suivant, à Manitou Springs (Colorado), 7 employés du Pikes Peak Railway déjeunaient paisiblement quand leur attention fut attirée par un brillant objet argenté qui s’approchait rapidement. Arrivé au-dessus des témoins, cet OVNI faillit s’arrêter et se mit à décrire des cercles : il réfléchissait par moments la lumière du soleil et même en l’observant à la jumelle, il était impossible d’en estimer correctement les dimensions.

L'Histoire des O.V.N.I. (8) Ovni_a10

Pendant près de 20 minutes, l’objet évolua silencieusement, montant et plongeant vers le sol en changeant de direction, avant de finalement disparaître. Tout comme l’observation précédente, celle-ci ne fut révélée qu’après le rapport d’Arnold. Des enquêteurs de l’USAF vinrent également interroger les témoins et ce cas fut consigné dans les archives, l’objet étant identifié comme « probablement un ou des oiseaux ».

Une autre observation antérieure à celle de K. Arnold eut lieu aux environs de St Helena Sound, près de Beaufort (Caroline du Sud), dans le courant de la dernière semaine de mai. Le Dr Colden R. Battey, médecin à Augusta (Géorgie), était en train de pêcher lorsqu’il vit une formation de 4 disques le survoler à grande vitesse. Il s’agissait d’objets argentés, réfléchissant la lumière et qui semblaient tourner autour de leur axe. Cette observation ne fut révélée au public qu’au début du mois de juillet et une bonne partie de la presse locale le publia. Il y eut bien sûr d’autres rapports datés de cette période mais il faut attendre la fin du mois de juin pour qu’éclate enfin l’incident Kenneth Arnold.

L'Histoire des O.V.N.I. (8) Ovni_l13

S’il y eut bien, comme on vient de le voir, des observations antérieures au 24 juin, personne, à part les témoins directs, n’en eut connaissance. Pourquoi ce silence alors qu’ils étaient généralement convaincus d’avoir observé quelque chose d’extraordinaire ? La peur du ridicule ; je ne crois pas qu’on puisse déjà l’invoquer en cette fin de juin, mais plutôt la peur de l’inconnu, cette crainte de voir sa vie quotidienne modifiée : « Oui, j’ai vu un objet insolite dans le ciel, mais d’autres l’ont certainement observé également, alors il y en aura bien un qui parlera le premier, moi en tout cas, j’attends ».

Ce fut sans doute là une réflexion fréquente en ce printemps de 1947, car finalement personne ne « parla » et l’on dut attendre le début de l’été pour qu’un témoin plus aventureux – ou peut-être tout simplement plus honnête envers lui-même – fit un rapport complet sur l’étrange phénomène aérien qu’il venait d’observer. Les circonstances qui amenèrent Kenneth Arnold, directeur d’une firme de matériel de lutte contre l’incendie à Boise (Idaho), au-dessus des Rocheuses ce 24 juin 1947, comme les détails de son observation, sont bien connus. Ce qui se passa dans les heures qui suivirent cette observation fut cependant capital dans l’histoire du phénomène OVNI. Environ une heure après avoir été le témoin de l’évolution de 9 disques, Arnold atterrissait à Yakima.

Là, il rencontra d’autres pilotes et des mécaniciens auxquels il s’empressa de révéler ce qu’il avait vu, leur entretien portant surtout sur l’estimation de la vitesse des objets, environ 2 000 km/h, vitesse réellement incroyable à une époque où le mur du son n’avait encore jamais été franchi par un avion. Par après, K. Arnold se rendit à Pendleton où il fut assez surpris d’être accueilli par des journalistes déjà au courant de sa peu banale aventure. Ceux-ci à l’affût d’une bonne histoire étaient plutôt incrédules au départ, mais ce scepticisme se mua rapidement en un vif intérêt quand ils connurent les détails de l’affaire et la personnalité du témoin, un pilote confirmé avec plus de 4 000 heures de vol.

L'Histoire des O.V.N.I. (8) Kennet10
Kenneth Arnold

Le lendemain, dans l’après-midi et la soirée du 25 juin, une centaine de quotidiens publiaient, comme ils l’auraient fait pour un autre sujet, souvent à la une, le récit de l’observation d’Arnold. Et c’est ainsi que pour la première fois, le peuple américain se voyait confronté à un problème dont la solution lui échappe encore.
     
La bombe lancée par Arnold allait pour ainsi dire faire sauter un verrou et dans les jours qui suivirent, de nombreuses autres observations contemporaines ou antérieures à celle de l’industriel furent révélées au public.

Maintenant qu’il n’y avait plus cette crainte de l’inconnu, de nouveaux témoins racontaient ce qu’ils avaient vu. Le 27 juin, à Woodland (Washington), M. Clyde Homan, directeur d’une entreprise horticole, observa deux formations de 4 ou 5 objets se déplacer rapidement au-dessus d’une ligne de chemin de fer. Les OVNI réfléchissaient fortement la lumière et se mouvaient silencieusement en basculant d’avant en arrière, en ondulant, déclara le témoin. Le 29 juin, près de Las Cruces (Nouveau-Mexique), le Dr C.J. Zohn, expert en missiles, accompagné de trois autres personnes, était en train d’inspecter en voiture le site de lancement d’une fusée V-2 lorsque soudainement, une lumière éclatante fut aperçue dans le ciel. Ils virent alors un disque argenté tournoyer rapidement au-dessus d’eux. Le Dr Zohn qui était rompu à l’observation aérienne de divers types d’appareils et de fusées, déclara que cela ne ressemblait à rien de connu. Un rapport complet fut transmis à l’Armée de l’Air qui en déduisit qu’il s’agissait tout bonnement d’un « ballon ».


Ibid.

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales        
Passiflore
Passiflore
Admin
Admin

Féminin Messages : 838
Date d'inscription : 28/03/2017
Humeur : Curieuse de tout
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum