Paranormal & Supranaturel

Un père inquiet

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Un père inquiet

Message par Passiflore le Ven 20 Juil - 14:24


"Mariée en 1867, ma vie a été tranquille et heureuse jusqu'à la fin de l'année 1869, où la santé de mon mari déclina et où son caractère devint irritable. À toutes mes questions il me répondait évasivement. La veille de Noël, vers 9 h et demie, mon mari s'était couché en laissant la lampe allumée, parce que je restais un instant près du berceau de ma petite fille, lorsque tout d'un coup, à ma grande stupeur, j'aperçus un homme en uniforme d'officier de marine, avec une coiffure à pointe sur la tête... Son visage restait pour moi dans l'ombre, d'autant plus qu'il s'appuyait avec son coude sur le dossier du lit, soutenant sa tête de sa main. Je me demandai qui pouvait être cet homme; je touchai mon mari, qui était tourné du côté opposé, à l'épaule, et lui murmurai : 

-Willie, qui est cet homme ? 

Il se retourna, regarda, stupéfait, l'intrus, puis, se relevant tout à coup, lui cria : 

-Que venez-vous faire ici ?  

La forme se releva lentement, puis, d'une voix impérieuse et mécontente, prononça : 

-Willie ! Willie ! 

Je regardai mon mari. Il était devenu livide et en proie à la plus grande agitation; il se leva du lit comme pour assaillir l'étranger, mais resta aussitôt perplexe ou épouvanté, tandis que la forme traversait la chambre, impassible et solennelle, se dirigeant en angle droit vers le mur. Lorsqu'elle passa devant la lampe, une ombre obscure vint se projeter sur le mur et sur nous-mêmes, comme s'il s'était agi d'une personne vivante; malgré cela, le fantôme disparut d'une manière mystérieuse à travers le mur. Mon mari, toujours agité, prit la lampe en disant : 

-Je veux parcourir la maison et voir où il a été. 

J'étais également dans la plus grande agitation; toutefois, me rappelant que la porte était fermée, et que le mystérieux visiteur ne s'était pas dirigé de ce côté, j'observai : 
-Mais il n'est pas sorti par la porte !  

Néanmoins, mon mari tira les verrous, ouvrit la porte et alla faire le tour de la maison. Demeurée seule dans l'obscurité, je songeais : "Nous avons vu une apparition. Qu'annonce-t-elle ? Peut-être mon frère Arthur est-il malade (il était officier de marine et se trouvait en voyage pour les Indes). J'ai toujours entendu dire que ces choses-là arrivent." Je réfléchissais en tremblant de peur et en serrant contre moi ma petite fille, qui s'était réveillée, lorsque je vis revenir mon mari, plus livide et plus agité que jamais. Il s'assit au bord du lit, m'entoura de ses bras et murmura : 

-Sais-tu qui nous avons vu ? 

-Oui, répondis-je, un esprit; je crains qu'il ne s'agisse d'Arthur, mais je n'ai pu discerner son visage. 

Il répondit : 

-C'était mon père !   

Le père de mon mari était mort depuis 14 ans; il avait été officier de marine pendant sa jeunesse, puis pour raisons de santé, il avait dû abandonner le service avant la naissance de mon mari, et celui-ci ne l'avait vu en uniforme qu'une ou deux fois. Quant à moi, je ne l'ai pas connu. Le lendemain, nous racontâmes l'évènement à notre oncle et à notre tante, et nous pûmes tous observer que l'agitation de mon mari ne se calmait pas. À mesure que les jours passaient, mon mari dépérissait, et il dut s'aliter, gravement malade. C'est alors seulement qu'il me mit graduellement au courant de son secret. Il se trouvait depuis quelque temps en de graves embarras financiers; et, au moment où son père apparut, il allait prêter l'oreille aux tristes conseils d'un homme, qui l'aurait conduit à la ruine, peut-être à pire encore. Je ne puis m'empêcher de voir là un avertissement providentiel apporté à mon mari par le moyen de la voix et des traits de celui qu'il avait le plus vénéré dans sa vie, et auquel il aurait seul obéi."  


Proceedings of the S.P.R. (Annales des sciences psychiques), cité dans Après la mort, de Camille Flammarion    



Voici ce qu'écrit Camille Flammarion, à la suite de ce témoignage : 

"M. Bozzano fait observer que l'hypothèse télépathique ne doit pas être totalement exclue pour l'explication de ce cas, bien qu'elle se présente d'une manière trop complexe et entortillée pour être facilement acceptée. Il faudrait, en effet, supposer que le mari de la percipiente, se trouvant sur le point de s'aventurer dans une entreprise dangereuse pour l'honneur, aurait pensé instinctivement à la mémoire respectée de son père, provoquant une hallucination télépathique correspondante chez sa femme qui, à son tour, en dirigeant l'attention du mari vers sa propre objectivation, la lui aurait transmise; de sorte que ce dernier, saisi de remords à la vue du fantôme paternel, aurait été victime d'une auto-hallucination complémentaire verbale, par laquelle le fantôme le blâmait d'un ton impérieux et mécontent, auto-hallucination que le mari aurait retélépathisée à sa femme. C'est bien compliqué ! N'est-il pas plus simple d'admettre l'intervention du père décédé, quoiqu'incompréhensible ? Il s'agissait encore ici d'une question financière et surtout d'une situation désespérée de son fils. Ce fantôme se présente comme réel, portant ombre, et disparaissant à travers le mur (4e dimension)."



Ce témoignage est particulièrement riche d'enseignements, car il contredit certaines idées reçues...  siffle

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Van Fée le Mer 22 Aoû - 21:01

Pour ce que dit Camille Flammarion "hallucination télépathique" ou encore "auto-hallucination complémentaire verbale", alors ça ne j'y crois pas du tout !

Si c'est vraiment un défunt, j'ai l'impression qu'il leur faut beaucoup de temps (d'ici 14 ans) pour qu'il se manifeste "physiquement"...

Troublante cette histoire... Shocked
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Passiflore le Jeu 23 Aoû - 10:58

J'avais lu, moi, qu'ils ne pouvaient pas se manifester dans les deux ans qui suivent leur mort. Mais d'après ce que j'ai lu, je crois savoir qu'il n'y a pas de règles pour les apparitions de défunts.
Mais ce qui est frappant, ce sont les détails donnés par les témoins. Ce défunt n'avait pas une apparence spectrale - ils l'ont d'ailleurs pris pour un homme bien vivant. Et... il projetait une ombre !
Ce qui prouve bien qu'une fois décédés et dans l'autre monde, ils regagnent une enveloppe physique, et ne restent pas à l'état d'esprit !
Mais il y a... autre chose...  Arrow

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Van Fée le Jeu 23 Aoû - 19:41

Pourquoi mettent-ils deux ans avant de se manifester ?
Est-ce pour prendre des forces (si je peux dire ainsi) afin de revenir nous voir physiquement ? Ou dans nos rêves ?

Pourquoi les défunts ne viennent pas nous faire "coucou" même après ces deux ans ? Y a-t-il quelque chose qui les empêche ? Ou ils ne veulent pas ?

Oui, je trouve ça complètement ahurissant, qu'il projette une ombre !

Mais tu m'intrigues, en disant qu'il y a autre chose. Peux-tu en dire plus, s'il te plaît ?
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Passiflore le Ven 24 Aoû - 12:56

Contrairement à ce qu'on peut lire ici et là, les défunts peuvent se manifester moins d'une heure après leur mort. Les nombreux témoignages en attestent.
Après, c'est vrai que certains ne se manifestent pas. Pire, un certain nombre, en dépit des promesses (si je pars avant toi, je te ferais un signe), ne se manifestent jamais. C'est ce que déplorait Camille Flammarion. Beaucoup de ses amis le lui avaient promis, et ils ne l'ont pas fait.
Quelle peut bien en être la raison ? 
En ont-ils été empêchés, ou plutôt... leurs proches restés parmi nous ont-ils été empêchés de recevoir leurs messages, ou leurs signes ???
Selon moi, on peut l'envisager  What a Face
en disant qu'il y a autre chose
Eh bien, comme tu as pu le constater, le fils du défunt et son épouse l'ont tous deux vu et entendu.
Alors qu'ils n'étaient pas "médiums" (sinon, cela aurait été précisé).
On peut donc en déduire qu'il n'est nul besoin d'avoir un don spécial pour voir et entendre les défunts, contrairement à ce que dit la plupart des médiums Rolling Eyes .
En fait, ce sont les défunts eux-mêmes qui décident de qui les verra. S'ils ne le souhaitent pas - pour diverses raisons - ils font juste sentir leur présence, ou ils communiquent par le biais du rêve, ou bien déplacent un objet, etc.
En conséquence, je ne crois pas  non  à ce que disent tous ces médiums, comme Patricia Darré, Lisa Williams, etc... qui voudraient nous faire croire qu'elles et leurs confrères se distingueraient du commun des mortels, en ce qu'ils auraient un don spécial, qui leur aurait été donné par "Dieu" ou que sais-je...
Et ce n'est pas tout.
Reynald Roussel dit, en parlant des défunts, que les "esprits sont tout autour de nous". Or, cette histoire, que je crois véridique, apporte une contradiction flagrante à ses propos railleur !
Les défunts ont un corps physique, et ils ne sont pas "tout autour" de nous, sinon nous sentirions leur présence, ainsi que les animaux, qui sont bien plus sensibles. Ça n'est pas tous les jours qu'ils manifestent une certaine nervosité - dans les cas de hantise, par exemple - , quand leurs maîtres, eux, ne voient rien et ne sentent rien. 
Cette histoire prouve, bien au contraire, que les défunts doivent se trouver dans un monde parallèle : après avoir hurlé le prénom de son fils, cet homme disparaît à travers le mur, comme s'il franchissait une frontière invisible...

En ce qui me concerne, je préfère me fier à mes ressentis, et aux témoignages de gens ordinaires, qui permettent, pour peu qu'on les analyse avec rigueur et objectivité, d'apprendre quelques vérités sage .

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Van Fée le Ven 24 Aoû - 20:14

J'avais demandé à ma grand-mère de me faire un signe, elle m'avait répondu "oui, si je peux le faire, je le ferais", mais... Silence radio. 
Si on empêche les défunts de respecter leurs promesses à cause de certaines entités, c'est vraiment mesquin... Et le mot est faible... 

Si j'ai bien compris, les médiums veulent faire croire qu'il n'y a qu'eux qui peuvent communiquer avec les défunts, comme si c'était un privilège. 
Et tu as raison, le commun des mortels peut les voir, les entendre ou rêver d'eux. Mais certaines personnes ne ressentent rien. 
Il m'est arrivé il y a quelques années d'entendre une voix féminine, d'avoir eu une caresse sur la joue dans le premier logement que j'ai occupé avec mon compagnon. Alors que quand j'étais chez mes parents, je n'ai jamais ressenti ce genre de chose.

Si les défunts ont un corps physique, que sont les entités que l'on peut voir qui sont blanches ou grises voire noires ?
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Passiflore le Sam 25 Aoû - 10:54

Disons que... certaines entités pourraient empêcher les vivants de recevoir un message, ou un signe, de leurs proches défunts.
C'est ce que l'on peut supposer, à moins que les défunts ne veuillent pas communiquer pour des raisons qui leur sont propres...
Ces entités blanches, grises ou noires ont-elles une consistance solide, ou éthérée ?

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Van Fée le Sam 25 Aoû - 20:14

Comment savoir... C'est une bonne question ! 
Les défunts peuvent très bien changer d'avis et certaines entités peuvent bloquer ces messages. 
Si ce sont des entités qui font cela, elles sont méchantes (le mot est faible)...

Mon beau-frère a vu une jambe noire dans la maison de mon autre beau-frère qui prenait feu. Je pense que là c'était du solide.
De mon côté, j'ai vu une silhouette blanche mais de loin et dès qu'elle s'est aperçue que je l'avais remarquée, elle s'est "cachée". J'ai du mal à dire si c'était solide ou éthéré...
Sinon, la silhouette grise que j'ai vue dans le mur quand j'étais en train de dormir, et qui fonçait sur mon corps, était solide, et quand je l'ai vue de plus près (quand j'ai réintégré mon corps), elle avait une consistance solide et avait des écailles de serpent.
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Passiflore le Dim 26 Aoû - 10:06

J'en reviens à Camille Flammarion, qui se désolait de n'avoir reçu aucun message de ses amis décédés.
C'est quand même bizarre  Suspect que pas un seul d'entre eux n'ait songé à tenir sa promesse... 
On peut donc envisager que ces entités manipulatrices, sachant sa soif de connaissance en la matière - il collectait tous les témoignages en faveur de la survie après la mort - aient agi sur son cerveau et son environnement immédiat, de sorte qu'il ne reçoive aucun message ni même aucun signe, par exemple une lampe qui clignote, un objet qui tombe alors que placé comme il l'était, il n'aurait pas dû, etc...
C'est tout à fait envisageable.

une jambe noire... je pense que là, on peut exclure un fantôme (résiduel, ça va de soi).
À moins que... Qu'est-ce qui a causé l'incendie de la maison ?

une silhouette blanche... peut-être une apparition générée par ces entités...

la silhouette grise... écailles de serpent... certains diraient que c'est une entité venue d'un monde parallèle...
Personnellement, je ne penche pas pour une telle explication.

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Van Fée le Dim 26 Aoû - 18:53

Tout est possible...

Pour l'histoire de la jambe noire, il faudrait que je revoie mon beau-frère pour savoir exactement ce qu'il s'est passé ce soir-là, je pourrais ensuite la retranscrire sur le forum avec sa permission.

Pour mon histoire de silhouette grise avec des écailles de serpent, je pourrais raconter mon histoire si tu veux.
On m'a souvent dit que c'était un reptilien.
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Passiflore le Dim 26 Aoû - 18:56

Je suis impatiente de lire ton témoignage  Basketball

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Van Fée le Dim 26 Aoû - 19:02

Je vais le faire ce soir  Wink
avatar
Van Fée

Messages : 78
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Passiflore le Jeu 30 Aoû - 15:03

À propos de ces promesses que se font les vivants de se manifester après leur décès, voici ce que l'on peut lire dans dictionnaire du Diable et de la démonologie, de J. Tondriau et R. Villeneuve :

"Pactes de l'au-delà :

  1. Deux philosophes italiens, Michel Mercati et Marsile Ficin se promirent que le premier décédé viendrait donner des nouvelles à l’autre. Baronius raconte que Ficin apparut, sur un cheval blanc, à son ami à l’heure même où il mourut. Ce phénomène qui n’a rien d’extraordinaire – on le nomme « fantôme des vivants » - a servi de trame à un conte d’Anatole France (L’anneau d’améthyste).
  2. Le marquis de Rambouillet conclut un pacte analogue avec son ami le marquis de Précy, au temps de Louis XIV. Il lui apparut à Paris, le lendemain de sa mort, en Flandre.
  3. L’abbé de Saint-Pierre raconte une histoire similaire au sujet d’un curé de Valogne dont l’ami apparut après s’être noyé aux environs de Caen. 

Depuis, plusieurs illusionnistes s’efforcent de se manifester après la mort – sans résultat, semble-t-il."

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2017

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un père inquiet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum