Paranormal & Supranaturel

Le fantôme de ma chienne

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Le fantôme de ma chienne

Message par Passiflore le Sam 24 Mar - 17:49

Durham, Angleterre - novembre 1993
Notre chienne Mara était une Danoise. Le jour où nous l’avons adoptée, elle était toute frêle et en piteux état. Elle avait été maltraitée dès son plus jeune âge et c’est in extremis qu’on l’avait retirée à ses cruels propriétaires.
La première année, elle était timide et craignait les humains – à tel point qu’elle n’osait pas aboyer. Mais petit à petit elle nous faisait confiance. Le jour où un inconnu sonna à la porte, provoquant les « Woof ! » de Mara, à en faire trembler les fenêtres, cela nous mit en joie.
Elle ne s’est hélas jamais vraiment remise de ses mauvais traitements et son mental en est quelque peu affecté. Il lui arrive de temps à autre d’avoir une légère crise qui la laisse toute frissonnante et désorientée. Ce n’est qu’une demi-heure après qu’elle finit par comprendre que ses souffrances sont derrière elle.
Cet hiver de 1993, elle n’était vraiment pas au mieux de sa forme. Elle courait partout comme une folle et essayait désespérément de sortir de la maison. Quelqu’un ouvrit la porte et elle courut vers la route où elle disparut.
Nous attendîmes son retour. En vain. Peut-être était-elle allée trop loin alors qu’elle n’avait plus toute sa tête. Quand elle est revenue à elle, c’était trop tard, et elle s’était perdue.
Cette nuit-là, le sol était recouvert de neige. Mara, qui détestait le froid, adorait dormir au coin du feu toutes les fois qu’elle le pouvait. On était en février, il faisait froid et dormir dehors pouvait lui être fatal. Nous signalâmes sa disparition à la police.
Le lendemain nous eûmes un coup de téléphone. Quelqu’un avait vu un grand chien gris foncé dans une ferme, à 5 km de notre maison. Il l’avait dit à la police. Qui nous l’avait dit. Ma fille Sara et moi sautâmes dans la voiture et nous précipitâmes en direction de la ferme.
Déjà 17 heures et il faisait un froid glacial. Le soleil s’était couché mais le ciel était d’un bleu métallique. Une mince couche de neige craquante recouvrait le bord de la route. Nous quittâmes la route principale pour le chemin menant à la ferme, à 2 km de là. Une bonne moitié du chemin traversait une petite forêt de sapins.
J’en viens maintenant à la suite de l’histoire, car c’est important.
Le chemin conduisant à la ferme se prolongeait directement dans les bois. À 300 m de l’endroit où je me trouvais, la route s’enfonçait dans le bois. Tout en regardant devant moi je vis un chien qui traversait la route en trottinant. C’était un grand chien de couleur sombre. Aucun doute, pour moi c’était Mara.
–La voilà ! criai-je.
Sara était en train de regarder par la fenêtre du côté passager.
–Où ? dit-elle.
–Elle a traversé la route en courant et a disparu dans le bois, expliquai-je.
Sara haussa les épaules. Elle n’avait rien vu. J’accélérai pour sortir de ce chemin marécageux et verglacé et me dirigeai à l’endroit même où je l’avais vue et je freinai. Pas de chien à l’horizon. Mais le bois était touffu et même un éléphant aurait pu passer inaperçu dans les sous-bois.
Nous l’appelâmes. Rien. Ensuite nous portâmes notre regard sur les bords enneigés. On pouvait y voir les gigantesques empreintes de pattes de notre chienne. 
Les traces semblaient se perdre un peu plus loin, mais en lisière du bois, il y avait une clôture de fer et nous ne pouvions aller au-delà. Après avoir suivi les traces dans la neige pendant une demi-heure, nous remontâmes dans la voiture et nous dirigeâmes vers la ferme. Oui, ils avaient vu la chienne, il y a deux ou trois heures de cela. Ils avaient essayé de s’en approcher mais elle s’était enfuie.
Nous retournâmes dans les bois, là où je l’avais vue. Il était maintenant trop sombre pour voir quoi que ce soit. Nous rentrâmes.
Comme nous franchissions le seuil de la maison, Mara s’avança pour nous accueillir, agitant la queue. À 17 heures, elle se promenait dans le jardin d’un ami à l’autre bout du village et il l’avait ramenée chez nous. Je l’avais pourtant vue très nettement, à 17 h 10, trottiner sur la route à 5 km de là… ou bien était-ce son « fantôme » ?
Un chien pouvait-il se trouver à deux endroits à la fois ? C’est impossible. Je ne l’avais pas vue. Alors j’avais vu quoi, au juste ?
Un « double », dirait un chasseur de fantômes. Une « apparition ».
Il y a deux genres d’apparitions – une dans votre tête et une extérieure à vous. J’étais bien le seul à avoir vu Mara, donc il est probable que c’était dans ma tête. Je voulais à tout prix la voir à cet endroit – tout en conduisant vers la ferme je n’avais aucun mal à me l’imaginer, telle qu’au premier jour. J’ai tout simplement vu ce que je voulais voir.
Mais jusqu’à aujourd’hui je jurerais n’avoir rien imaginé. Je suis sûr que j’ai vu quelque chose qui ressemblait à notre chienne. Si mon imagination n’y est pour rien, alors c’était une apparition fantomatique.
C’est extraordinaire qu’il y ait davantage de témoignages sur les fantômes de vivants plutôt que des défunts ! Certains diraient qu’un esprit perturbé (comme celui de Mara) peut projeter des images de lui-même là où un esprit rationnel contrôle tout.
Donc, oui, je crois aux apparitions. Ceux qui ont vu des fantômes sont portés à y croire. Ceux qui n’en ont pas vu doivent se fier à toutes ces histoires et choisir d’y croire, ou non.

Terry Deary, True Ghost Stories
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fantôme de ma chienne

Message par Butterfly le Jeu 5 Avr - 21:15

J'ai eu aussi des contacts avec mes chiens disparus, senti leur odeur, l'un d'eux faisait sentir sa présence, en se couchant tout contre la porte près de laquelle il avait l'habitude de rester allongé, avec le même bruit caractéristique qu'il faisait en se couchant et en se laissant tomber comme une masse contre cette porte.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
avatar
Butterfly
animatrice
animatrice

Messages : 230
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 62

http://delautrecote.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fantôme de ma chienne

Message par Passiflore le Ven 6 Avr - 11:34

Bien que croyant à la réalité de cette histoire, je trouve que certains détails ne collent pas vraiment avec un dédoublement, ou plus exactement une sortie éthérique.
À cause des traces dans la neige...

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fantôme de ma chienne

Message par Butterfly le Sam 7 Avr - 0:52

Je suis d'accord. D'ailleurs, je suis toujours etonnée que les disparus fassent autant de bruit, avec ce qui ne devrait être qu'un corps etherique. 
Mais je suis persuadée, et la TCI le prouve en quelque sorte, que l'autre côté est bien plus matériel que nous le pensons. les messages reçus en TCI le sont avec une voix, qui ne peut être émise qu'avec des cordes vocales. 
Si les disparus utilisaient les bruits blancs dont se servent parfois les expérimentateurs, ils auraient tous la même voix, égale, monocorde, artificielle. Hors ça n'est pas le cas. On reconnaît souvent leur voix...
Les bruits sont ceux, selon moi, qu'ils émettent sur leur plan à eux, les images par contre sont celles que nous pouvons capter d'un plan à l'autre, ce qui explique leur aspect holographique, lorsque ça se produit. 
Pour les traces dans la neige...là j'avoue que je "coince" un peu...

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
avatar
Butterfly
animatrice
animatrice

Messages : 230
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 62

http://delautrecote.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fantôme de ma chienne

Message par Passiflore le Sam 7 Avr - 14:41

À moins que la chienne ait fait une sortie avec un autre corps représentant le subconscient (puisque nous avons plusieurs corps subtils).
Un corps qui serait capable, bien que non physique, de laisser des traces...

_________________
"Que de terribles entités, dotées de pouvoirs très étendus, évoluent dans notre environnement et à nos dépens, est l'évidence même. Elles sont partout et nous devons être sur nos gardes." Albert S. Rosales
avatar
Passiflore
Admin
Admin

Messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2017
Localisation : dans le cosmos

http://mystereinsolite.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fantôme de ma chienne

Message par Butterfly le Sam 7 Avr - 23:45

Possible aussi.

_________________
"First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win" Phrase attribuée au Mahatma Gandhi.
avatar
Butterfly
animatrice
animatrice

Messages : 230
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 62

http://delautrecote.clicforum.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fantôme de ma chienne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum